Wépion - Les premières fraises de Wépion sont là!

Les «véritables fraises de Wépion» sont les premières fraises de la saison que l’on peut goûter sur la chaussée de Dinant. En effet, avant celles de La Criée, Luc Warnez est déjà passé à l’attaque.

«Nous commençons pour l’instant par la vente au détail car les quantités ne sont pas encore suffisamment importantes pour les vendre à la grande distribution. Les fraises qui étaient sous serres chaudes sont disponibles, celles sous serres froides le seront bientôt», explique le producteur, Luc Warnez. Si le mois de mai s’annonce bon, pour juin c’est une autre histoire. La semaine passée, les températures étaient en baisse et le gel possible. Ce temps pourrait bien mettre en péril les fraises prévues pour juin.

«Nous devons attendre de voir s’il y a des dégâts sur les fleurs, explique Luc Warnez, ce n’est que par la suite que l’on saura si la récolte de juin sera bonne».

Du côté de La Criée, les voyants sont aussi au vert. L’hiver a été suffisamment froid cette année et le printemps pas trop chaud. La récolte s’annonce donc bonne.

«On ne craint pas trop le gel puisque nos fraises sont sous serres chaudes, elles ont donc passé la semaine sans problème. Cette année devrait normalement être une bonne année pour nous», détaille Christine Mathieu, la gestionnaire de La Criée.

2016: année catastrophique

L’année dernière, la récolte de fraises avait été mauvaise pour les producteurs namurois.

Luc Warnez explique d’ailleurs «que les chiffres n’avaient pas été aussi mauvais depuis 1992, sachant que nous en produisons depuis 1947».

Pour la gestionnaire de La Criée, «c’est l’eau qui était en quantité beaucoup trop importante l’année dernière, ce qui explique ces faibles rendements. Il avait beaucoup trop plu. Cette année, c’est beaucoup mieux». Il devrait y avoir 30% de fraises en plus qu’en 2016.

Actuellement, le ravier de fraises est à 6€. Dans les chalets Warnez, les prix baisseront à partir du 10 mai, «lorsque l’on aura vraiment beaucoup de fraises», ajoute Luc Warnez. Le producteur continue son projet de diversification des produits commencé l’année dernière.

Soupe aux fraises

Il y aura donc à partir du mois de mai de la soupe aux fraises et déjà, dès maintenant, des fraises livrées à domicile.

«Nous proposons aussi des livraisons de repas dans tout le Namurois maintenant. Certains plats sont à base de fraises et ils sont réalisés par des professionnels de la cuisine», explique Sylvain, le secrétaire de Wépion-food, la société montée par le producteur pour diversifier ses produits.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Wépion

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Wépion