Welkenraedt - Fresques, graffitis et arts urbains envahissent la ville

Détourner l’art urbain pour connecter les gens ensemble, c’est toute l’idée qu’il y a derrière le projet Magic Divers City, mis en place par la Bull’ (dingue). « Au départ, c’est un projet de détournement urbain. On trouve qu’il y a un manque de connexion entre les gens et pour remédier à ça on s’est dit que l’important était peut-être d’abord de reconnecter les gens à leur environnement. Le détournement urbain sert à faire de petites interventions dans Welkenraedt pour que les gens soient curieux et cherchent justement les petites choses insolites qu’on a dissimulées dans la ville. De cette manière ils se reconnectent à leur environnement », explique Céline Laurent, la responsable du projet pour la Bull’.

Dans ce projet, la Bull’ souhaite faire se rencontrer des jeunes de la commune ainsi que d’autres issus du centre pour MENA d’Eupen. « On voudrait créer un projet commun autour du détournement urbain pour rendre la ville de Welkenraedt un peu plus créative », explique Céline Laurent.

Du coup, pour promouvoir son projet auprès des jeunes, la Bull a mis en place différentes choses au sien de l’espace public ces dernières semaines. « On avait fait des panneaux avec des ailes, une île avec du sable… L’objectif c’était de faire des photos et des selfies pour réussir à toucher les jeunes, à leur parler du projet et à les intéresser sans leur distribuer un flyer qu’ils ne regarderont pas », explique l’animatrice de la Bull. Si les jeunes ont pris de nombreuses photos, ils n’ont pas forcément mis le hashtag MagicDiversCity et n’ont donc pas pu être informés de la sorte. Qu’à cela ne tienne. « On est sorti sur la place de Welkenraedt avec nos meubles en carton pour essayer de les rencontrer. »

Le mardi 26 juin, tous les animateurs qui font de l’art urbain présenteront aux jeunes intéressés ce qu’ils font pour voir ce que les jeunes, eux, ont envie de réaliser. Ce par quoi ils sont attirés. « De la calligraphie, des meubles en cartons, en palettes, détourner des panneaux, aller dessiner sur des grillages… », détaille Céline Laurent. Toutes ces activités, ils pourront les mettre en pratique du 2 au 7 juillet, de 9 à 16 heures, à l’occasion d’une semaine de workshop à la Bull’Dingue, rue de la Gare à Welkenraedt. « On ne dit plus «stage», ça fait ringard », plaisante l’animatrice. Au moment de boucler ces pages, une quinzaine de places étaient encore disponibles pour les jeunes entre 12 et 18 ans. Si l’expérience prend bien, elle pourrait être à la base d’un atelier qui durerait toute l’année.

Infos: La Bull’ (dingue) 087/88.24.67

Victoria Marche - équipe de rédaction

Autres actualités à Welkenraedt

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Welkenraedt