Waremme - Un label «WC laissez-passer» dans les commerces

«Beaucoup de gens connaissent des problèmes de santé qui nécessitent un accès rapide aux toilettes», explique Laurent Moor en précisant que «près d’un Belge sur 300 souffre d’ailleurs de maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Quitter son domicile pour aller au travail ou se rendre à des activités privées représente souvent un défi. Un accès rapide aux toilettes s’avère capital pour vivre normalement. Cette situation met ces personnes en difficulté, car dévoiler ces raisons intimes pour justifier à un commerçant un accès aux toilettes se révèle compliqué, voire humiliant. Des solutions existent déjà, comme l’application WC ASAPP, mais cet outil reste méconnu et ne recense que très peu de toilettes».

Carte d’accès et logo

Laurent Moor souhaite que ce projet soit étudié par le Collège communal, les commerçants, les médecins, les associations de patients et l’ADL: «Le projet ‘WC laissez-passer’ tend à faire de Waremme une ville-pilote pour l’accès aux personnes atteintes de maladies comme Crohn ou Parkinson, car je vous garantis que beaucoup de personnes hésitent à se rendre dans le centre waremmien par crainte de cet inconfort», poursuit Laurent Moor. La démarche du conseiller WE implique plusieurs étapes. La première consiste à recenser les toilettes publiques mises à disposition par les autorités avant de vérifier leur conformité, leur accessibilité et d’en informer les citoyens via leur médecin.

«Dans un deuxième temps, il faut sensibiliser les commerçants de proximité à cette problématique et les inciter à participer à l’opération. Le but est de créer un réseau et de proposer une carte d’accès prioritaire aux toilettes privées sans justification, ainsi que la pose d’un logo sur les portes des établissements partenaires», envisage Laurent Moor. À plus long terme, l’initiateur évoque la création d’une fonctionnalité au site internet de la Ville renvoyant vers une application de géolocalisation des toilettes membres du réseau solidaire.

Le Collège communal marque son intérêt pour ce label. «Il existe trois toilettes publiques», rappelle Martine Dumont, l’échevine socialiste avant de répondre favorablement à la question de Laurent Moor. «Des urinoirs, certes accessibles aux hommes uniquement, se trouvent derrière l’hôtel de ville. Les toilettes situées sur l’esplanade, juste à côté du Syndicat d’Initiative, sont payantes, mais accessibles tant aux hommes qu’aux dames malgré quelques défaillances ces derniers temps», concède-t-elle. Enfin, les WC de la gare restent ouverts durant les heures d’ouverture des guichets.

«Nous nous inscrivons pleinement dans la démarche de ce label ‘WC laissez-passer’ et nous allons rencontrer les commerçants et les cafetiers pour leur proposer de laisser l’accès à leurs toilettes libre en cas d’urgence.» Une campagne de promotion, de communication efficace de cette démarche proactive et un plan d’actions doivent intervenir dès la prochaine rentrée.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Waremme

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Waremme