Waremme - Il crée des attractions avec des milliers de Lego

Éric Leboutte (34) ne compte plus les pièces Lego qu’il a amassées chez lui. Le Waremmien adore ce jeu de construction depuis sa plus tendre enfance. Sa découverte de la gamme Lego Technic à 15 ans, qui offre notamment de petits moteurs fonctionnels et des composants pneumatiques, élargit davantage encore l’impression de liberté. «On a le sentiment de faire ce que l’on veut, de créer son monde imaginaire», s’enthousiasme-t-il. «Le fait de mettre en vie un tas de constructions avec un moteur, c’est génial.»

Sa première création était un dinosaure qui marche. Une vingtaine d’années plus tard, Éric Leboutte n’a pas bridé son imagination. Il a ainsi imaginé une montagne russe en Lego Technic. Deux bonhommes Lego sont tractés au sommet d’une rampe, avant de filer à toute vitesse sur une rampe puis dans un looping. «C’est l’une des attractions dont je suis le plus fier, car elle est très technique», indique-t-il. «Le bateau que j’ai créé me plaît aussi beaucoup.» Ce dernier, qui s’inscrit également dans le thème des attractions, consiste en un navire qui se déplace sur des rails, tout en tournant sur lui-même. Ces rails, c’est grâce à des pièces trouvées sur des sites internet spécialisés qu’Éric Leboutte les a montés. «J’ai plusieurs milliers de pièces Lego», estime le Waremmien. «Parfois, je me représente un croquis en tête, un schéma technique pour déterminer les pièces dont j’ai besoin.» Les montagnes russes lui ont ainsi demandé sept mois de travail.

Son métier est lié à sa passion. Ingénieur électromécanicien, il donne cours dans une école à Bruxelles depuis huit ans, en utilisant des Lego Technic dans ses exposés.

Les 20 et 21 mai derniers, le Waremmien a participé à «Brick Mania» au hall de Bressoux. Mais il n’expose qu’une ou deux fois par an en Belgique. «Ça demande énormément de temps, et j’ai une famille et un boulot», sourit-il. «Dans le club Belug, on reste généralement tout seul dans notre coin à construire, jusqu’à ce que l’on ait terminé nos créations.»

Sa prochaine création unira son attrait des Lego à une autre de ses passions: la magie. «Ce sera une scène avec un magicien, qui descendra d’une cabine pour sortir par une autre», décrit-il. «Lors de mes études, on m’a souvent fait des réflexions comme quoi je jouais avec des jouets pour enfants. Mais un enfant ne serait pas capable de faire ça.»

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Waremme

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Waremme