Waremme - Sur Mars en… Utah!

C’est une expérience incroyable que s’apprête à vivre Elke Mergny! À 25 ans, cette Waremienne va contribuer à l’arrivée de l’homme sur Mars. Cette ancienne élève de l’UCL et diplômée en ingénierie civile et doctorante, fait partie du 178e équipage de la Mars Society qui partira, dans le cadre du projet «UCL to Mars» le 8 avril, pour une simulation de vie sur Mars. Le but? Y réaliser des travaux scientifiques. «Je vais me rendre, avec 6 autres étudiants de l’UCL, dans l’un des 4 prototypes d’habitation martienne mise en place par la Mars Society. Cette station se trouve en Utah depuis 2001, elle est active 8 mois par an. Elle a pour but d’encourager les organisations gouvernementales, scientifiques et le grand public à s’investir dans la colonisation de Mars. L’environnement de recherche de l’Utah est semblable aux conditions sur Mars», explique la Waremmienne.

Elke vit cette expérience comme la réalisation d’un rêve d’enfant. «Quand j’étais petite, j’étais attirée par l’astrophysique, il a un côté mystérieux. Le voyage vers d’autres planètes est fascinant. S’il y a effectivement une vie sur Mars, cela nous permettrait de mieux comprendre la vie sur Terre.» Mais au-delà du rêve, Elke va pouvoir, en l’espace d’un peu plus de 2 semaines, assouvir une passion. «Mars, c’est un réel challenge pour l’humanité. Je ne pense pas que j’irai sur Mars mais j’espère assister à la colonisation de Mars par l’homme et pourquoi pas, en tant qu’ingénieur civil des constructions, dimensionner les premières habitations martiennes.»

À 7 dans un espace de 100m2

Cette mission représente aussi pour la Waremmienne une sacrée reconnaissance professionnelle. «Une fois sur place, je devrais utiliser un radar à pénétration de sol pour caractériser le sol du désert de l’Utah. J’espère mettre en avant l’intérêt des techniques géophysiques pour l’exploration de Mars.» Et si les résultats de cette expérience sont incertains, une chose est sûre, cette mission ne s’annonce pas de tout repos. «On vivra à 7 dans un espace de 100m2 avec un étage. On vivra sous les conditions de vie sur Mars en portant une combinaison d’astronaute à chaque sortie, en mangeant de la nourriture lyophilisée, etc. C’est comme un camp d’entraînement pour astronautes.» Une équipe soigneusement choisie par le précédent équipage parti en mission. «Nous sommes sélectionnés sur nos aptitudes physiques, nos compétences scientifiques, l’intérêt de notre expérience et notre capacité à créer des liens sociaux. Moi, j’ai été sélectionnée entre autres grâce à mes aptitudes en géologie et ma maîtrise des méthodes géophysiques. Il faut aussi avoir un bon esprit d’équipe, mais vu que nous sommes tous étudiants ou anciens étudiants, on se connaît. Il y a un ingénieur mécanique, un électricien, un étudiant en chimie physique, un kiné et un doctorat en biologie.»

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Waremme

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Waremme