Wanze - Il joue pour le Standard sur console

C’est une première en Belgique: un club de football, en l’occurrence le Standard, engage un joueur d’e-sport (sport électronique). Le Wanzois Julian Albiar Fernandez (27), dit Twikii, défendra en effet les couleurs du club dans le jeu vidéo Fifa. «Je joue à ce jeu depuis 2009», dit-il. «Ce qui me plaît le plus, c’est son réalisme, notamment au niveau du ressenti.»

Julian Albiar Fernandez accroche tellement au jeu que dès 2011, il devient joueur professionnel. «J’ai rejoint une structure d’e-sport, gagné beaucoup de tournois et remporté trois fois le titre de champion de Belgique», sourit-il. Des sponsors l’approchent pour réaliser des placements de produits et gagner de la publicité.

Depuis février, les agents du Wanzois étaient en négociation avec le Standard. «L’idée est d’amener le jeune public, très présent sur internet, vers les stades», explique le jeune joueur. «Le Standard cherche également à proposer du contenu différent.»

Il affrontera donc des joueurs d’e-sport appartenant à d’autres clubs «réels», comme le PSG, Valence ou encore Manchester. «Le Standard me verse un salaire fixe, et je joue désormais pour eux», continue-t-il. «Je vais également participer à d’autres événements pour ce club. On pourrait par exemple imaginer des démonstrations. Tout reste à créer en Belgique.»

1er joueur d’e-sport belge

Twikii s’entraîne quotidiennement environ quatre heures. Il réalise 200 matches par semaine, sachant qu’un match sur Fifa correspond à 15 minutes en temps réel. Il s’exerce notamment avec des joueurs de haut niveau. «On se connaît tous», indique-t-il. «On garde contact après des tournois. La France domine à ce jeu, avec l’Angleterre et l’Allemagne.»

Un coach l’entraîne également. «Il me met dans certaines situations, m’aide à rester concentré dans le jeu, et observe également les forces et faiblesses de mes adversaires», explique Julian Albiar Fernandez. Quels sont les atouts du Wanzois? «Je suis assez fort en défense, ce qui me permet d’être à l’aise pour aller de l’avant», répond-il.

S’il joue pour le Standard, son équipe virtuelle ne sera pas celle du club. «Dans le jeu, Fifa Ultimate Team, on peut créer l’équipe qu’on veut. Il faut notamment gagner des crédits pour faire des transferts», raconte le Wanzois. «On gagne 300 à 700 crédits par match, et des joueurs virtuels comme Ronaldo valent quatre millions de crédits. Les joueurs d’e-sport professionnels mettent souvent de leur poche pour avoir des crédits plus rapidement. C’est notamment comme ça que l’éditeur du jeu vidéo gagne de l’argent.»

Environ 2000 personnes suivent Julian Albiar Fernandez lors de ses matchs sur le site de streaming Twitch. Vous pouvez le retrouver à cette adresse: www.twitch.tv/twikii.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Wanze

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Wanze