Voroux-lez-Liers - Le chef d’Ô de vie est président des Jeunes Restaurateurs d’Europe !

En 2009, il ouvre son établissement Ô de Vie et amène une cuisine inventive sur Liège et n’hésite pas à prendre des risques. Aujourd’hui, on peut dire que cette audace lui réussit et sa récente nomination à la présidence des Jeunes Restaurateurs Européens en est une preuve de plus.

Les Jeunes Restaurateur d’Europe

Cette association regroupe les chefs de 23 à 49 ans et compte vingt-huit membres actifs en Belgique et pas moins de 320 à travers l'Europe. « Entrer dans ce cercle fermé des JRE ouvre des portes, c’est évident. Et parmi les pays d’Europe membres de l’association, la Belgique fait partie des trois pays décideurs et nous pouvons en être fiers » rappelle Olivier. Les échanges entre chefs des différents pays sont d’une grande richesse et permette une vraie évolution de la cuisine. « Durant mon mandat de trois ans, j’aimerais arriver à 35 membres actifs dont une partie en Flandre et à mieux faire connaître les JRE du grand plublic ». Le nouveau bureau et ses membres auront à cœur de partager des expériences et de compétences au travers de missions de consultance qu'ils opèrent notamment aux Maldives et au Zanzibar pour une grande chaîne hôtelière.

Ô de Vie, bien plus qu’un restaurant !

Olivier aime surprendre en cuisine et met un point d’honneur à tout confectionner sur place que ce soit le salé comme le sucré. Accompagné de son épouse Fabienne, ils ne négligent pas non plus la présentation et ils choisissent leur vaisselle avec soin. Quant à la salle du resto, l’esprit y est zen, moderne et sobre. Bref, le bon goût est le maitre mot de notre couple de restaurateurs. Quant aux produits mis en œuvre, Olivier aime s’appuyer sur de beaux et bons produits. « Mes légumes sont cultivés par Bernard, un fermier de Crisnée, qui cultive pour nous et qui n’hésite pas à développer de nouveaux produits. C’est ainsi que ma carte change toutes les cinq à six semaines ».

Une cuisine qui séduit…

Si Olivier est exigeant avec lui-même et qu’il aime mettre sa technique au service de sa créativité, il n’est pas un afficionado de la cuisine moléculaire. «Je tiens vraiment à respecter les produits que je travaille et je trouve cette approche très moderne. Lorsque je suis au restaurant, je suis souvent interpellé par la carte des desserts et c’est souvent un moment de déception. C’est pour cela que je n’hésite pas à m’attarder sur les desserts en n’hésitant pas à réduire les teneurs en sucre. Ce n’est que de cette façon qu’un bon repas peut se terminer en point d’orgue », termine notre cuisinier passionné et passionnant !

Ô de Vie

Chaussée de Tongres 98 à Juprelle

Téléphone : 04 246 41 24

Babou - équipe de rédaction

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Voroux-lez-Liers