Vonêche - Une belle page d’histoire

Du passé cristallin de Vonêche, il ne reste plus grand-chose. Sur place, des panneaux informatifs rappellent toutefois que dans ce village situé entre Famenne et Ardenne, il s’est passé un événement de dimension européenne. De temps à autre, le village ouvre largement ses portes pour évoquer ce passé. Dernièrement, une visite guidée a été organisée par l’historien local Yvon Barbazon. Des portes généralement fermées au public ont été ouvertes.

Un journal

Ceux qui ont manqué ce rendez-vous doivent faire preuve désormais de patience et attendre qu’une nouvelle rencontre soit reprogrammée. Les personnes qui souhaitent en connaître un peu plus sur l’histoire de ce village situé en Beauraing et Gedinne doivent savoir qu’un journal est réalisé par une association locale. Baptisé «Le Petit Vonêchois», ce journal est source intarissable d’information. Il est possible à celui qui le souhaite de s’abonner. Des informations à ce sujet peuvent être obtenues auprès de l’éditeur responsable et le rédacteur en chef Yvon Barbazon via le 084.389.735 ou yvon.barbazon@skynet.be.

Une cristallerie de renom

S’ils n’en parlent pas tout le temps, le sujet de la cristallerie est bien présent dans l’esprit des historiens locaux et des habitants. Cette aventure a débuté avec une verrerie. Baptisée Sainte-Anne, celle-ci s’est installée à Vonêche pour plusieurs raisons.

Il y avait la présence d’une immense forêt et de sable mais également d’une voie de communication importante. Créée en 1778, cette verrerie fabriquait des gobelets et verres de table. En 1802, suite à différents éléments dont des problèmes avec la direction, l’entreprise ferme ses portes.

500 ouvriers

Cette fermeture allait permettre à une autre de débuter. Sous l’impulsion du chimiste français Aimé-Gabriel d’Artigues, une cristallerie de renom allait voir le jour. Cette cristallerie allait être la plus importante de l’époque. Le site a accueilli à son apogée plus de 500 ouvriers. Elle a produit des pièces d’exception qui se retrouvèrent sur des grandes tables d’Europe. Il faut dire que les objets produits étaient d’une finesse remarquable.

Aimé-Gabriel d’Artigues ne se limita pas à porter sur les fonts baptismaux la cristallerie de Vonêche. Il a également été actif à Baccarat. Entre Vonêche et Baccarat, des liens ont été tissés.

La belle histoire de Vonêche s’est terminée en 1830. Notons toutefois que deux membres du personnel sont partis de Vonêche et ont fondé la cristallerie du Val Saint-Lambert. Des ouvriers les ont suivis dans cette nouvelle aventure.

Pour le village, le déclin et la fermeture de la cristallerie ont naturellement provoqué un fameux changement. Après l’époque faste, il a fallu retrouver une reconversion.

Dans le village, l’histoire de la cristallerie n’est pas oubliée. Certains conservent avec fierté des pièces liées à ce passé étincelant.

T.I. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vonêche

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vonêche