Viroinval - Un service d’aide à l’enfance au Château

La directrice, Véronique Demanet : «Il nous manquait un relais au niveau local pour le sud de la province de Namur», constate la directrice.

C’est ainsi que la commune de Viroinval a été choisie pour y installer une antenne.

«Notre directrice générale, qui connaissait le projet, l’a soutenu. Prochainement, une permanence aura lieu au deuxième étage du château communal», souligne le député-bourgmestre, Jean-Marc Delizée.

«C’est un service peu connu qui est très utile et qui doit se faire connaître.»

Ces «familles relais» jouent un rôle essentiel dans le développement des enfants venant de milieux en difficulté.

«Certains organismes d’accueil nous contactent afin d’aider des enfants qui n’ont plus ou pas de contact avec leur famille. Cela leur permet de découvrir le fonctionnement d’une famille dite classique», développe la directrice. «Un suivi est assuré par notre ASBL avec des rencontres régulières. Ces familles relais peuvent devenir des référents pour l’enfant, un soutien.»

L’ASBL dispose d’un réseau mais est sans cesse à la recherche de familles d’accueil (lire par ailleurs).

Michel Lebrun s’est inquiété du point final de ces parrainages, y a-t-il une fin?

«L’idée est que le service disparaisse petit à petit mais le parrainage peut lui continuer. Cette famille peut rester présente dans la vie du jeune.»

Pour le président du CPAS, Alain Bouko, ce genre d’initiative sur la commune ne peut être que positive. «Cela peut créer des liens avec les familles démunies que nous accueillons au sein du CPAS. C’est une étape pour aider les parents.»

Une permanence visiblement bien accueillie dans la commune et pour laquelle tout le monde semble enthousiaste!

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Viroinval

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Viroinval