Vielsalm - Maxime Willemet: mens sana in corpore sano

Maxime vient de fêter ses 21 ans, c’est un salmien sympathique, bien dans sa peau, il cumule les activités physiques et intellectuelles avec le même bonheur et le même succès. Surtout ne pensez pas qu’il a un don, c’est sa volonté, son travail et son esprit positif qui lui permettent d’obtenir de bons résultats.

Il termine actuellement sa 3ème année d’ingénieur civil en mécanique, 2 années déjà réussies donc, mais au prix de gros efforts et de secondes sessions à gérer, cette année encore, le mois d’août sera studieux car les résultats de janvier ne laissent pas de doute sur le verdict de juin. Il n’a pas encore d’idée précise de son avenir professionnel, mais le type d’études poursuivies offre de larges perspectives.

Sportif, il l’a toujours été, d’abord au foot dans les équipes d’âges de 5 à 15 ans, ensuite au vélo de 16 à 18 ans dans l’équipe Véranda Willems en catégories Débutants et Juniors. Retour au foot à la sortie de rétho avec une année en P2 à Mont-le-Ban, mais la fréquence des entraînements s’est avérée incompatible avec la vie d’étudiant en kot à Liège. Il y aura donc une année de transition avant de découvrir sa nouvelle passion: le trail.

Il prend part et achève son premier trail de 38 km le 30/04/2016, c’est la révélation; il s’entraîne seul dans un premier temps, encadré par une petite équipe de spécialistes dès août 2016 (cardiologue, diététicienne, coach spécialisé) et il enchaîne les compétitions (12 en 2016). Déjà 5 en 2017 et surtout une première place au Castel Trail Night de Laroche le 29 avril, exploit d’autant plus retentissant que Maxime avait déjà concouru le même jour à Battice à 14H.

Prochaine compétition avec le Trail des Trappistes à Florennes le 20 mai (55 km pour 1215 m de dénivelé), mais le prochain défi sera l’Ultra Trail di Corsica à Corte (Corse) le 08 mai, 70 km avec un dénivelé de 4.000 mètres. Aucun classement n’est espéré, franchir la ligne d’arrivée sera l’aboutissement de cet objectif hors norme.

Un esprit sain dans un corps sain, voilà comment on peut définir Maxime. Le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre car ses parents sont également sportifs: malgré le poids de son activité professionnelle, le papa Dimitri a terminé récemment sa première épreuve du challenge de la Salm et Laurence, la maman, est non seulement une habituée de cyclotourisme, mais il n’est pas rare de la voir «jogger» avec son compétiteur de fils.

Efji - équipe de rédaction

Autres actualités à Vielsalm

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vielsalm