Vie locale - Gillon dans les 100 personnes les plus influentes du Time

«Chaque année, notre liste TIME 100 nous permet de faire un pas en arrière et de mesurer les forces qui nous animent… D’une manière ou d’une autre, chaque personne reprise dans cette liste incarne une avancée: ils ont brisé des règles, battu des records, brisé le silence, ou ont fait reculer les limites pour révéler ce dont nous sommes capables», détaillait Nancy Gibbs, éditrice en chef de TIME.

Michaël Gillon figure sur cette liste suite à la découverte (avec également Emmanuël Jehin et Julien de Wit) du système exoplanétaire TRAPPIST-1, révélé en février au siège de la NASA, à Washington. TRAPPIST-1 est le système qui possède le plus grand nombre de mondes potentiellement habitables jamais découverts à ce jour.

L’instrument central de cette découverte a été le télescope TRAPPIST-sud de l’ULg, installé au Chili. Depuis quelques mois, l’ULg peut aussi tabler sur un instrument du même type installé au Maroc. En 2016, TRAPPIST-sud avait déjà permis de repérer trois planètes dans le système solaire. «Il y avait une température tempérée, mais aucune n’était alors considérée comme en zone habitable», expliquait alors Emmanuël Jehin. Depuis lors, l’exploration s’était poursuivie, avec les télescopes liégeois ainsi qu’avec un de l’Observatoire européen situé à Hawaï et le télescope infrarouge spatial Spitzer de la Nasa. Ce qui a donc permis de repérer la trace des quatre planètes supplémentaires.

Cette découverte qui avait fait la Une des médias du monde entier!

Début mars, l’astronome liégeois nous révélait ses prochains objectifs: «L’étude de l’atmosphère de ces planètes. On essaie de mettre au point un programme et d’être impliqué, mais tout le monde veut se jeter dessus évidemment. Et on veut aussi trouver d’autres planètes du même genre.»

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale