Vie locale - 100 ans de Bruxelles en 700 cartes postales

Pour tout Bruxellois, connaître sa ville et son histoire n’est pas forcément chose aisée. Pour remédier à cela, le musée des Beaux-Arts, plus communément appelé Bozar va proposer prochainement une exposition photos sur Bruxelles, en collaboration avec les éditions Plaizier. Pour le prix de 6 euros, il sera possible de participer au parcours mis en place pour découvrir le Bruxelles depuis le 20e siècle jusqu’à nos jours. La famille Plaizier, qui détient la maison d’édition du même nom, a décidé de proposer cette vision historique de la ville au travers des cartes postales. «Aujourd’hui, il y a encore de nombreuses personnes qui aiment acheter des cartes postales. Ce sont des œuvres d’art qui ne coûtent pas chère», raconte Wijnand Plaizier, le créateur de la maison d’édition.

Ainsi, l’exposition «Bruxelles est un Plaizier» présentera quelque 700 vues prises dans les différents quartiers de la ville et à de nombreuses époques. «Il y aura une grande salle de 550 m2 qui formera un parcours. Il n’y aura pas de chronologie mais plutôt un espace par quartier. On partira du sud de Bruxelles pour arriver jusqu’au nord en allant jusqu’à l’aéroport de Bruxelles», précise Mieke Plaizier femme de Wijnand, avec qui elle gère la maison d’édition familiale.

«Une véritable banque d’images»

«Ce qui est intéressant c’est qu’on forme une véritable banque d’images avec nos cartes postales», poursuit-elle. Et en effet, leur bureau situé au 30 place de la Vieille Halle aux Blés, a des airs de véritables archives historiques. Avec la photo du boulevard Baudouin qui était un héliport où les Bruxellois pouvaient prendre l’hélicoptère pour voyager jusqu’à Paris ou Cologne ou encore avec celle d’un ouvrier de dos marchant en direction d’un Atomium encore squelettique et en construction. «Avec toutes ces photos qui se trouvent sur nos cartes postales, j’arrive à connaître l’histoire de Bruxelles, je vois comment la ville a évolué au fil du temps», s’amuse Wijnand Plaizier.

Et il est vrai qu’il pourrait se muer en véritable historien, avec des photos parfois saisissantes. Chaque carte postale est présentée avec son histoire. «Ici, c’est une manifestation de métallos en 1982. Là, on a, par exemple, une vue de l’ancienne place de Brouckère en 1939.» Wijnand Plaizier est presque devenu un expert de la transformation de Bruxelles au fil du temps.

En plus des cartes postales, les visiteurs pourront aussi découvrir 60 affiches, dont deux leur seront offertes. L’occasion de repartir avec une magnifique photographie de la place Rogier de 1960 mais aussi avec une vue aérienne du Mont des Arts datant de 1928 où le contraste avec l’époque actuelle est saisissant. Et, pour terminer votre visite, n’hésitez pas à passer dans la boutique du musée. Où il vous sera possible d’acheter un exemplaire de la majorité des cartes postales présentées durant l’exposition.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale