Vie locale - De nouveaux rebondissements à prévoir

L’histoire du Château de Noisy a connu de nombreux rebondissements ces dernières années. En particulier depuis que le propriétaire de la bâtisse a décidé de le démolir. De nombreux amoureux du château se sont mobilisés pour le sauver.

Il y a quelque temps, ils ont tenté le tout pour le tout en introduisant un recours en annulation et une demande de suspension de permis au Conseil d’État.

L’avocat en charge du dossier, Alain Lebrun, évoquait plusieurs irrégularités dans le permis. Ce jeudi, le dossier a été plaidé devant le Tribunal de première instance de Dinant.

Pourtant, le chantier qui a été en suspens durant de longues semaines a repris. Le lieu a donc déjà été amputé de plusieurs tourelles.

Cette fois, l’entreprise Castagnetti, devenue en quelque sorte propriétaire du château, s’est attaquée aux murs. «Nous avons découvert qu’il y avait une fuite de mazout dans le sol, suite au chantier. Nous avons déposé une plainte auprès de la police de l’environnement. Ils ont éventré l’arrière du bâtiment afin d’en retirer les citernes. C’est dire le manque de sérieux dont fait preuve la commune de Houyet…», déclare Me Lebrun.

Le 1er juin prochain, il plaidera le dossier. «Notre position est de souligner l’aspect anormal du procédé. Nous voulons obtenir du titulaire du permis d’arrêter la démolition tant qu’il n’est pas régulier. De nouveaux rebondissements sont à prévoir, auxquels on ne s’attend pas…», annonce Me Lebrun.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale