Vie locale - «Groin de folie» en Martinique

Fasciné par l’univers porcin, le Borain Jean-Michel Meunier a créé le premier championnat du monde de cris de cochon au salon de l’Agriculture de Paris.

Un concours, devenu l’une des attractions phares de l’événement. Au point de voir cette année la compétition s’exporter jusque dans les Antilles françaises au début du mois de juin. «J’ai été invité par le salon «Saveurs et traditions culinaires» de Fort-de-France. L’idée était d’organiser le championnat de Martinique et d’offrir la possibilité aux trois meilleurs d’affronter le champion du monde indétrônable de la discipline, le Français Noël Jamet».

Une belle partie de plaisir pour le public qui découvre une vraie scénographie.

«La naissance, l’allaitement et la mort du cochon doivent être imités devant un jury par les participants du concours. Les concurrents ont un costume de cochon où des objets sur lui qui rappellent l’univers porcin.»

Certains font preuve d’une grande imagination dans leur prestation, et vont même parfois un peu trop loin pour ressembler à l’animal…

«Sur le ton de la boutade, j’avais suggéré au jury qu’il serait drôle de voir quelqu’un imiter le cochon embroché. L’année suivante, j’ai vu un concurrent ficelé sur une broche mais qui n’arrivait pas à tourner, ça a quand même failli mal tourner», rigole l’organisateur, qui est aussi éleveur de porcs. Ils ne sont pas toujours aussi déjantés mais les concurrents proviennent de tous les univers.

Le prochain championnat du monde devrait être organisé en Belgique et c’est une première. «Mais nous avons aussi des contacts au Japon!», annonce fièrement Jean-Michel Meunier.

LP - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale