Vie locale - Bien choisir ses études secondaires

Si vous avez votre CEB en poche, vous entrerez directement en 1ère année comme le précise Catherine, directrice d’école : « Le premier degré regroupe la 1ère et la 2ème année du secondaire. Le principe est qu’il n’est pas possible de doubler au cours de ces deux premières années. Pour les élèves qui ne sont pas parvenus à obtenir leur CEB (certificat d’études de base), ils entreront en 1ère différenciée. A l’issue de cette année, il aura la possibilité de représenter l’examen du CEB. S’il réussit, il passera en 1ère année pour reprendre le parcours commun . S’il ne réussit pas son examen, le jeune passera en 2ème différenciée. Il aura à nouveau l’occasion de décrocher son CEB. En cas de réussite, l’école décidera s’il passe en 1ère ou en 2ème année. S’il échoue, il sera dirigé vers l’enseignement professionnel ».

Les 2ème et 3ème degrés (de la 3ème à la 6ème année) permettent à l’élève de choisir son orientation : « Il y a l’enseignement général qui prépare aux études supérieures de tous types. On trouve aussi l’enseignement technique et artistique. On distingue le technique de transition (TT) avec un cursus proche de l’enseignement général et le technique de qualification (TQ). Ce dernier donne une part importante au pratique au détriment du théorique. Au terme de la 6ème, l’étudiant reçoit son CESS (certificat d’étude secondaire) et un certificat de qualification (pour le TQ) ».

L’enseignement secondaire professionnel offre la possibilité de décrocher un emploi au terme de la 6ème année. Si l’étudiant effectue une 7ème année, il obtiendra son CESS. Il pourra aussi obtenir son certificat de gestion s’il satisfait aux compétences spécifiques en matière de gestion. Une 4ème degré est organisé dans la filière professionnelle de l’enseignement secondaire pour des études en soins infirmiers.

L’enseignement qualifiant est aussi une possibilité. Il regroupe l’enseignement technique de qualification et l’enseignement professionnel. Il concerne les formations qui donnent accès à un emploi mais donne aussi la possibilité de poursuivre des études supérieures. Enfin, l’enseignement en alternance combine formation scolaire théorique et stage en entreprise. L’âge requis est de 16 ans (15 sous certaines conditions). Ces formations sont dispensées par les CEFA (Centre d’éducation et de formation en alternance) ou organisées par les classes moyennes (Institut de formation des petites et moyennes entreprises). Les stages sont rémunérés. Les étudiants qui suivent ce type d’enseignement peuvent accéder à une année complémentaire en vue d’obtenir le CESS (certificat d’enseignement secondaire supérieur).

Le gros avantage est que les élèves ont les deux premières années pour décider de ce qu’ils feront à partir de la 3ème année. S’ils sont bien dans leur formation générale, il est possible qu’ils poursuivent dans la même voie. S’ils ont des difficultés ou qu’ils ont envie de s’orienter vers une formation plus pratique, ils ont l’occasion de le faire. Cela n’est jamais irrémédiable et il est toujours possible (moyennant des conditions) de poursuivre des études supérieures.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale