Vie locale - Liege Airport se met au vert

Objectif économies d’énergie. Tel est le nouveau leitmotiv de Liege Airport, qui vient de présenter ce mercredi sa vaste installation de trigénération installée par la société liégeoise spécialisée «Coretec». Dans les faits, il s’agit de la mise en place d’une technologie de pointe permettant la production simultanée d’électricité, de chaleur, mais aussi d’eau glacée utilisée pour la climatisation. Une première pour un aéroport en Europe, rien que ça… Pour le CEO de l’aéroport principautaire, Luc Partoune, ces investissements sont essentiels au regard de l’activité même de Liege Airport. «Nous sommes ouverts 24h/24, ce qui signifie une facture énergétique importante.» Jugez plutôt: le coût de l’électricité est de 1,17 million d’euros pour l’année 2015. L’an dernier, cela a déjà baissé de 170.000€ suite aux premiers effets des investissements déjà réalisés. Et la baisse va se poursuivre. Jugez plutôt, puisque 117.160€ par an seront économisés sur la facture énergétique. Cela représente 345 tonnes de CO² en moins, soit l’équivalent de 3,5 millions de kilomètres parcourus en voiture – on n’a pas le détail en avion. Bref, l’énergie produite par cette installation «trigénération» équivaut à l’énergie consommée par 1.000 ménages.

«Nous avons connecté sept bâtiments via un circuit de chauffage enterré, confie le CO de Coretec, Sébastien Ryhon. Outre la production d’électricité et de chaleur (cogénération), nous avons installé un module de trigénération qui intervient pour la production d’eau glacée qui alimente le système de climatisation du terminal.» Concrètement, c’est le gaz naturel qui est l’énergie d’alimentation de base. Sur 100% du gaz consommé, cela permet de produire 41% d’électricité et 52% de chaleur. «On tourne donc aux alentours de 5 à 7% de perte énergétique seulement», souligne Sébastien Ryhon.

Une installation qui a nécessité de grands travaux, avec notamment le creusement d’importantes tranchées pour permettre aux près de deux kilomètres de conduites – à l’isolation renforcée pour éviter les déperditions – de relier les différents bâtiments. «Grâce à ce projet, Liege Airport peut satisfaire une bonne partie de ses besoins en chauffage, en air climatisé et en électricité (25%)», se félicite Luc Partoune.

L’investissement est important et se monte à 1,934 million d’euros. Mais les équipes de l’aéroport tablent sur un retour sur investissement en 4,5 ans à peine, grâce aux importantes économies générées.

Panneaux photovoltaïques et balises LED

Et ce n’est pas tout! En effet, l’aéroport principautaire va lancer un autre gros chantier à cheval sur 2017 et 2018, à savoir l’installation de panneaux photovoltaïques sur tous les toits des bâtiments que possèdent Liege Airport sur le site. Soit 20.000 m² de panneaux! Cette fois, c’est 1,4 million qui sera investi en vue de produire 1.000 mégawatts par an, soit 10% de la consommation annuelle de l’endroit.

Autre chantier sur lequel planchent les équipes: le renouvellement des balises d’éclairage et de signalisation sur les pistes de Liege Airport. On en compte près de 3.500, réparties sur différentes zones comme les axes des pistes, les voies de circulation, etc. 2.200 sont déjà équipées de la technologie LED et 120 autres seront remplacées cette année. Cela permet de réduire de 60% la consommation d’électricité par rapport à l’halogène, avec un gain de 40.000 euros par an.

À cela s’ajoute également le nouveau bâtiment central «B50», avec un système de pompes à chaleur géothermiques qui permet de stocker la chaleur dans le sol pour la récupérer l’hiver, ainsi que l’achat d’un premier véhicule électrique qui fonctionne déjà sur le site.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale