Vie locale - Poissons et castors, de retour à Beauvechain

La Néthen va mieux! C’est ce qui ressort des dernières analyses de la qualité de l’eau effectuées par le Contrat de rivière Dyle-Gette. «C’est le résultat de 15 millions d’euros investis en quinze ans pour assainir la Néthen, avec la pose du collecteur et la création de la station d’épuration d’Hamme-Mille», se réjouit Marc Deconinck, Bourgmestre de Beauvechain. Suite à cette bonne nouvelle, la Commune a émis le souhait de procéder à des opérations d’empoissonnement en vue de soutenir les populations piscicoles présentes et surtout de les diversifier. «La Néthen et ses affluents ne comptent actuellement que deux espèces de poissons sur leur parcours à Beauvechain: des épinoches à trois épines et des loches franches. Il s’agit d’espèces peu exigeantes en termes de qualité de l’eau» détaille le Contrat de rivière Dyle-Gette (CRDG).

Compte tenu de la présence de divers obstacles en amont comme le Moulin de Valduc ou de Sint-Joris-Wert, les poissons ne peuvent, pour l’instant, pas rejoindre seuls la Néthen depuis la Dyle. C’est pour cette raison que des opérations d’empoissonnement du cours d’eau ont été décidées. Les premiers poissons à être implantés étaient 200 chabots prélevés dans une rivière du coin. Après cela, ce fut au tour de près de 300 goujons et chevesnes. Ces derniers, élevés à la pisciculture de Louvain-la-Neuve, avaient été utilisés dans le cadre d’une expérimentation scientifique de continuité écologique et attendaient un endroit où prendre leur retraite. La dernière phase, qui aura lieu dans les prochains jours, consistera à un test de remise de truites fario. «Ces truites, de souche presque sauvage, auront plus de chances d’accroitre leur population et donc de s’implanter de manière durable. Cela s’est déjà vu dans un petit cours d’eau voisin, récemment épuré», précise le CRDG.

Tout ce beau petit monde va ensuite passer les mois d’été bien tranquille et ce ne sera que dans le courant de l’automne que seront réalisées des pêches électriques pour vérifier la réussite de ces diverses opérations.

Les castors de retour aussi

Un autre animal est aussi de retour suite à la bonne santé des eaux: «Les castors sont localisés sur trois territoires, principalement à Hamme-Mille. S’il est difficile de les apercevoir, ils nous laissent de nombreux indices de leurs présences. Nous savons qu’une famille vit dans le bassin d’orage», a raconté Vincent Bulteau, conseiller en environnement à la Commune de Beauvechain. Pour l’instant, le castor n’a pas d’influences directes sur les riverains (aucune plainte pour des inondations ou des arbres abattus dans les jardins n’a été déposée). Toutefois, les autorités communales restent attentives afin de trouver le meilleur équilibre avec cet animal protégé.

Candice Denis - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale