Vie locale - Jusqu’à 150 hand spinners par jour

Il a débarqué sans crier gare, et aujourd’hui, le hand spinner est devenu la nouvelle grande tendance des cours de récré. Cette toupie des temps modernes est devenue le jouet que tous les jeunes s’arrachent à tel point qu’il est en rupture de stock dans de nombreux magasins mais aussi sur internet. Mais pas de panique, à Verviers, il est reste, et pas qu’un peu.

Du côté de chez Coup d’œil, place du Martyr, par exemple, les ventes ne faiblissent pas depuis une semaine. «Samedi, par exemple, on a vendu 150 pièces. On a de tout, des fluorescents, des phosphorescents, des petits, des grands, des colorés et j’en passe encore», souligne Marie-Rose Patuano, la responsable de la boutique.

Des modèles entre 5 et 20 euros

Dans le centre-ville de Verviers, une dizaine de magasins ont cédé à la tendance. Les prix et les modèles sont multiples. «Au début, c’était rare d’en trouver, car on n’a pas cru que ça allait se vendre aussi bien», explique le vendeur de chez Brico phone. «Mais aujourd’hui on a plusieurs modèles, de 5 à 20 euros», ajoute-t-il encore. Si les modèles sont très variés, c’est celui standard qui reste au top des ventes. «Il se vend très bien, même si des modèles en métaux, plus cher, font aussi fureur. Ils sont plus lourds et tournent beaucoup plus longtemps.», explique Kévin Loiseau de la boutique discount Le Doux Prix.

Il n’y a pas que les jeunes qui sont séduits

Si le phénomène reste essentiellement présent dans les cours de récré, des personnes plus âgées ont également succombé et ne savent plus s’en défaire. «Même si ça a été créé pour les enfants autistes et hyperactifs, les jeunes ne l’achètent pas pour ça. Néanmoins, pour ma part, depuis que j’en ai un, je suis moins sur mon téléphone, et moins sur ma cigarette électronique. Ça fonctionne. Certains disent que c’est de la connerie mais ça vaut la peine d’essayer. Pour vous dire, même ma grand-mère de 70 ans s’y est mise et possède son propre modèle.»

Personne ne dit encore si cette tendance va durer, mais à Verviers, on a décidé de surfer sur la vague. Les magasins verviétois ont un beau stock derrière eux et les commandes ne sont pas près de s’arrêter.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale