Vie locale - 300 places de parking en moins à Spa

Autant s’habituer, il faudra être attentif lorsqu’on stationnera sa voiture au centre de Spa. La délimitation des zones de stationnement va être revue. C’est en tout cas un des points du plan communal de mobilité présenté (enfin) ce mardi au conseil communal de Spa. Une nouvelle manière d’envisager la mobilité pour «rendre à Spa son rôle de ville d’eaux de référence en Europe» dont la volonté remonte quand même à novembre 1990, et dont le 1er rapport de synthèse avait été remis en 2001…

Entre-temps, de nombreux acteurs différents et des idées pharaonesques passées à la trappe comme celle d’un tunnel sous la colline d’Annette et Lubin. «Je suis arrivé en 2014 avec l’enquête publique à laquelle était soumis le plan de mobilité tel que présenté en 2013, rappelle Pierre Bray, échevin socialiste de la Mobilité. Suite à cette enquête, on a reçu 425 remarques dont certaines ont été prises en compte pour la version finale aujourd’hui.» Raison pour laquelle le plan définitif soumis au vote ce mardi soir diffère de la version présentée en 2013.

Mais l’objectif est bien de poursuivre la piétonnisation du centre-ville afin de mettre en valeur le patrimoine architectural. Prochaines rues en chantier: rues Gérardy et de l’Hôtel de ville. «L’objectif est de relier le parc à l’office du tourisme sans croiser une voiture», dit Pierre Bray. Conséquence, on élimine 300 places de parking. Le stationnement s’effectuera désormais en épi rue du Fourneau (actuellement en travaux) qui longe le parc de 7 Heures. De même, plus question dans un futur proche de se garer comme on veut place Royale, devant l’hôtel Radisson et les commerces de la rue Delhasse qui sera complètement piétonne. Même chose autour des anciens thermes où le parking sera interdit «afin d’élargir les jardins du casino», ponctue l’échevin. Mais la plus grosse perte de places est à chercher du côté de la place de l’Hôtel de ville où on soustraira une centaine de places pour permettre le réaménagement de la place avec une mise en valeur de la pyramide du Pouhon Prince de Condé.

Mais où iront donc stationner les voitures des touristes et clients? «On renforcera le parking aux entrées de la ville, côté boulevard des Anglais, avenue Reine Astrid, il y a également un projet derrière le musée de la ville d’eaux et des possibilités à la gare et à côté des nouveaux thermes.» Mais pour l’échevin de la Mobilité, une utilisation optimale de la zone bleue (stationnement limité à 2h avec la pose d’un disque), que la police verbalise désormais, devrait permettre à tous de poser sa voiture au centre. Pour les conseillers indépendants, c’est un doux rêve: la majorité a un agenda caché pour le passage au parking payant ce que réfute l’échevin Bray qui se veut confiant en l’efficacité d’une zone bleue contrôlée.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale