Vie locale - Un projet pilote de tri des déchetsun peu compliqué

Les Merbiens disposent désormais de 3 sacs différents et d’1 conteneur pour les papiers-cartons. Les sacs PMC bleus et les sacs bruns pour les déchets résiduels sont collectés tous les 15 jours. Les déchets organiques sont collectés dans des sacs verts de 20 l collectés chaque semaine et les conteneurs de 240 ou 140 L de papiers-cartons toutes les 4 semaines.

Clément Dupont qui habite une petite maison au centre de Merbes explique . «Il nous restait 4 sacs blancs. La 1ère et la 2e semaine, les éboueurs ont refusé de les prendre. On a reçu une lettre de la commune disant qu’on risquait une amende, alors que ces sacs blancs, on les a payés. J’ai fini par les déposer chez ma sœur à Binche. Au début, on ne trouvait que les sacs blancs inutilisables dans les supermarchés d’Erquelinnes où les Merbiens font leurs courses. Maintenant, on trouve les sacs bruns et verts à la petite épicerie du quartier», dit M. Dupont. Son bac à papiers et cartons de 240 L est beaucoup trop grand. «Après 1 mois, on n’a que quelques cartons au fond. C’est très compliqué de traverser toute la maison avec pour aller de la petite remise à l’arrière à la porte d’entrée. Pour avoir un plus petit, il fallait écrire 1 mois à l’avance et aller le chercher soi-même chez Hygea.»

Sacs verts trop fins

À Labuissière, beaucoup d’habitants ont un poulailler ou un compost. «Comme on a reçu 10 sacs verts gratuits, j’y mets mes pommes de terre germées. Pour 25 cent, ils sont petits et pas très solides. Mes déchets organiques vont à mes poules ou sur mon compost. Pour le carton, j’ai demandé un conteneur plus petit. Ils me l’ont apporté à domicile. Il est suffisant pour un mois», dit Roger Mabille.

La collecte des sacs bruns tous les 15 jours, c’est trop peu quand on a un bébé ou une personne incontinente à la maison. «J’ai une petite fille d’1 an. Avec les langes, on remplit un sac brun par semaine. J’ai acheté un grand bac où je range tous mes sacs de tri. Mais j’ai peur des mauvaises odeurs en été. Je préférerais qu’ils passent toutes les semaines pour les sacs bruns comme pour les verts», dit Josué Bruno.

Dans la nouvelle cité rue de l’Église à Fontaine-Valmont, c’était la grogne lundi matin. «Ils ont oublié de collecter nos bacs à papier. Le nôtre est rempli. Impossible d’attendre 1 mois de plus. J’ai téléphoné. Ils ont promis de venir les chercher demain», dit Didier Monjoie, un locataire. Les sacs verts, il ne les utilise pas: «Ils sont beaucoup trop fins. Si on les sort la veille au soir, ils sont déchiquetés par les chats, les chiens et les rats pendant la nuit. Ils devraient mettre un grand conteneur collectif pour les sacs verts de tous les habitants de la cité.» La plupart des locataires sont des personnes âgées ou handicapées incapables de descendre, à la rue, leur lourd conteneur à papier.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale