Vie locale - Rive Gauche: comment ça marche?

C’est effectivement dans le dédale des couloirs sous les magasins que se trouvent les 12 cabines haute tension qui permettent d’alimenter tout le centre commercial – et pas seulement – en électricité.

Pendant près de 4 ans, la société Ores a travaillé sur ce chantier. La Ville de Charleroi a ensuite décidé de lui confier tous les autres impétrants tels que le gaz et l’eau.

Plus de 10 kilomètres de câbles en tout genre parcourent les sous-sols du centre commercial ainsi que tous les alentours.

La cabine baptisée Moderna se situe sous l’ancien Mac Donald des colonnades. Aujourd’hui, il permet notamment de fournir l’électricité de la place Verte, d’une partie du boulevard Tirou mais aussi… du Quick par exemple.

«Le promoteur de Rive Gauche a chargé Ores de toute l’installation électrique de son centre. La Ville de Charleroi en a profité pour demander un raccordement pour l’électricité publique. De cette manière, les cabines haute tension ne se trouvent pas à l’extérieur et sont donc moins exposées. Ici, elles sont en sécurité à l’intérieur des bâtiments et protégées», explique Cyprien Devilers (MR), échevin de la ville, mais aussi président du conseil d’administration d’Ores.

Cette fameuse cabine Moderna est donc semi-privée, semi-publique. Une dizaine de boîtiers accrochés au mur permettent le dispatche.

Un réseau intelligent

Et ce qu’il y a de bien particulier à tout ce réseau, c’est qu’il est intelligent! «Tout le système d’éclairage est gérable à distance, depuis un poste installé à Namur», explique Jérémi Parlione, responsable chez Ores et notre guide du jour. «Il y a eu des tests précédemment, mais c’est le premier système installé avec autant d’ampleur. Et cela signifie que tout peut être programmé depuis Namur. Par exemple, si nous voulons couper l’éclairage de la place Verte entre 20 et 23h pour un concert, il suffit de le demander. Avant, il fallait venir physiquement dans la cabine haute tension», explique Cyprien Devilers.

Et la cabine Moderna n’est évidemment pas la seule. Il y en a 11 autres dans les souterrains. La numéro 87 dessert le Quai 10 entre autres. Et puis, il y a celle du H&M ou encore celle de Primark. «Ces cabines-là sont privées, ce sont des cabines client qui ne desservent qu’un seul client. Dans ce cas-ci, ces magasins-là», précise Jérémi Parlione.

Par ailleurs, Ores a eu une vision à long terme. «C’est notre rôle d’anticiper cela pour ne pas devoir tout refaire par après», commente Jérémi Parlione. Du coup, la place Verte est équipée de bornes pour les maraîchers, au cas où le marché viendrait s’y établir. Il y a également tout un circuit «concert» avec 250 ampères prévus pour être certain de ne pas «manquer de courant» pour un éventuel événement.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale