Vie locale - Rallye Spa-Le Cap-Spa

Actif durant de nombreuses années dans le secteur minier, Guy Libens a travaillé durant une bonne partie de sa carrière en Afrique. Le Congo, la République Démocratique du Congo ou encore l’Afrique du Sud sont autant de régions qui n’ont plus de secret pour ce Visétois d’origine. Âgé de 73 ans, il est aujourd’hui à nouveau établi en Belgique. Une retraite qu’il ne compte pas passer à se reposer. «Ma passion principale a été, durant de nombreuses années, la voile. J’ai fait une fois le tour du monde et traversé une dizaine de fois l’Atlantique. Mais aujourd’hui, je n’ai plus vraiment l’âge pour monter au-dessus de mon voilier. Alors, j’ai dû trouver une autre passion. J’aime beaucoup les voitures et j’ai moi-même une ancienne Jaguar».

Mais l’idée d’organiser un rallye lui est venue un peu par hasard. «L’an dernier, je suis retourné en Afrique du Sud. Et j’ai eu la surprise de voir passer de nombreux véhicules anciens immatriculés en Belgique. C’est comme ça que j’ai eu l’idée de faire découvrir ce pays à mes amis, de cette manière».

Une idée qui les a rapidement séduits, mais pas seulement. «En contactant des collectionneurs, ceux-ci ont trouvé l’idée géniale et m’ont poussé à organiser un rallye de voitures anciennes». Celui-ci se tiendra du 1er au 15 novembre. Il reliera donc Spa «parce que c’est une ville mythique et qui a une vraie histoire avec le sport automobile», au Cap.

En Afrique du Sud, les participants réaliseront un périple de 2.000 kilomètres, répartis en 8 étapes. «Et il ne s’agira pas d’un rallye de vitesse. L’idée est vraiment de prendre le temps de découvrir le pays».

Si vous possédez un ancêtre et que vous êtes tentés par l’aventure, sachez qu’il ne reste que deux ou trois places de disponibles. «Parce que d’un point de vue logistique, j’ai dû limiter le nombre d’inscription à 15 au maximum. Ma volonté est de faire découvrir ce pays dans les meilleures conditions. Et si on veut réserver un hôtel typique et de bonne catégorie, il faut le faire depuis l’étranger et les places sont vraiment limitées. L’Afrique du Sud étant devenue une destination à la mode, les tour-opérateurs ont tendance à tout réserver».

Et si le coût de la participation à ce rallye est assez important, 23.000euros par équipage, Guy Libens s’en justifie. «Le prix comprend les vols, les hôtels, les repas, les boissons et mêmes les activités complémentaires comme les safaris et les tours en bateau ou hélicoptère. On aura aussi une assistance technique. Il y aura une camionnette qui se chargera d’emmener nos bagages et nous aurons même un médecin avec nous. Et surtout, le transport de la voiture coûte très, très cher. On avait le choix de le faire de deux manières. Soit par bateau, dans une malle, avec tous les risques que ça pouvait entraîner pour l’état de la voiture soit en conteneur scellé. On a pris cette option qui coûte le double».

La première partie de ce rallye d’exception sera d’ailleurs une étape «zéro» qui reliera Spa-Anvers à la fin septembre. Là, les participants laisseront partir leur voiture qu’ils retrouveront le 1er novembre au Cap avant de vivre de grands frissons durant 15 jours. Infos: spa-capetown-spa.com.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale