Vie locale - Étienne Plumer de retour à Bastogne

C’est dans le Quartier Latin de Bastogne qu’Étienne Plumer a grandi. Ses parents tenaient une épicerie juste en face de l’église Saint-Pierre. Durant sa jeunesse, il a fréquenté l’académie de musique où il a appris la trompette. En autodidacte, il s’est ensuite mis à la batterie.

C’est pendant ses études à Liège qu’il s’est totalement plongé dans l’univers de la musique. En parallèle à ses études à l’université, il s’est inscrit au Conservatoire de Musique (batterie et percussions). Par la suite, il a suivi de nombreux stages et a touché aux musiques électroniques.

Les nuits du Carré

S’il faut retenir un lieu important dans son cheminement artistique, c’est bien la Notte. Ce mythique club de jazz dans le Carré, à Liège, proposait des jam-sessions et, durant une dizaine années, Étienne Plumer y a passé deux ou trois nuits chaque semaine. Il y a côtoyé d’excellents musiciens. Il y a fait des rencontres très importantes pour sa carrière musicale. Notamment Mimi Verderame, un batteur-guitariste qui compte sur la scène jazz belge et européenne.

Étienne Plumer a ensuite intégré le projet Rêve d’Éléphant Orchestra. Avec ce collectif qui compte aujourd’hui sept musiciens et deux chanteurs, il a joué à Montreux et un peu partout en Europe. Son parcours lui a également donné la possibilité de se produire en France, en Allemagne, au Burkina Faso ou encore au festival de jazz de Tanger (Maroc).

Le quartier de son enfance

On peut aussi parler de Turlu Tursu, un trio avec lequel il a déjà joué à Bastogne. Il y a aussi Follow the River, un projet qui avait été mis en veilleuse mais qui reviendra en novembre pour un concert de retrouvailles. Avec Follow the River, il avait aussi joué à Bastogne.

Ce vendredi 5 mai, avec Anne Nielpold, ce sera seulement son troisième passage à Bastogne. Autant dire qu’il ne faut pas le rater!

«C’est vrai que je ne joue vraiment pas souvent dans la région de mon enfance. Pour l’instant, je joue beaucoup à Bruxelles et en Flandre. Je joue notamment avec une chanteuse gantoise et une Anversoise qui ont beaucoup de connexions dans le nord du pays», explique le musicien. Notons que le 12 août, il sera au Gaume Jazz Festival.

Ce vendredi, Étienne Plumer prendra beaucoup de plaisir à jouer à Bastogne. «Avant le centre culturel, c’est le café le Patton qu’il y avait dans ce bâtiment. J’y ai joué plus d’une fois avec l’Union musicale. Je suis allé à l’école à Saint-Joseph puis au Séminaire. C’est vraiment le quartier de mon enfance.»

Il reste quelques tickets que l’on peut se procurer au Centre culturel.

DM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale