Vie locale - Le carnet noir d’une année noire

C’est le récit émouvant – au jour le jour – de son combat en mai 1940 et de sa première année de détention dans le camp de punition de Königsbrück près de Dresde.

Fruit du hasard d’une conversation avec sa fille, l’ouvrage est à la fois un hommage et un témoignage. Un hommage à l’un de ces nombreux soldats belges, en pleine force de l’âge, qui doit sacrifier quelques belles années de sa vie à cause de la folie d’une poignée de va-t-en-guerre. Et aussi, un témoignage poignant, celui d’un homme pris dans la nasse des «Boches» et qui se bat comme il peut contre l’adversité. Commentaires d’un ami lecteur, Étienne Mohy: «Quelle mise à nu de la nature humaine quand la détresse étreint! Édifiant. À méditer. Quelle écriture pure, neutralisée! Pas de cris. Pas d’envolées. Non, la retenue qui dit… (Ce style «degré zéro» me fait penser à Camus dans L’étranger)».Il écrit encore: «À mon avis, cette réalisation est une réussite; les divers ajouts (les cartes, les photographies, les info-précisions diverses et ta patte d’artiste…) sont tout à fait pertinents».

10 mai 40 – 16 avril 41: «Le Carnet noir d’une Année noire», par Jean-Marie Didier, 242 pages, 15 euros. Le bénéfice de la vente ira intégralement à l’association belge Projet Komla qui œuvre pour l’éducation d’enfants togolais.

Le livre est en vente chez l’auteur: Jean-Marie Didier, 2 rue de la Résistance 6850 Carlsbourg. Tél: 061.53.38.82 -jeanmarie.didier@skynet.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale