Vie locale - De nouveaux locaux pour les scouts

Ce sont des manœuvres impressionnantes qui ont eu lieu dans les quartiers paisibles d’Erpent, Flawinne, Saint-Marc et Loyers.

Outre le grutage et le transport des modules en tant que tel, des travaux de terrassement et la pose de tôles de répartitions à l’aide d’une grue de 70 tonnes ont été effectués préalablement. Cette dernière opération, nécessaire pour éviter les dégâts sur les terrains, permet aux machines de rouler sur des tôles pour aller déposer les modules.

L’unité scoute de Saint-Marc qui était concernée par le transport d’un module. N’ayant pas de local pour se réunir, cette unité n’avait d’autre choix que de faire ses activités en extérieur uniquement. Une situation particulièrement inconfortable pour les plus jeunes.

Cette période est désormais révolue. Maintenant que le module est installé, il ne reste plus qu’à effectuer les raccordements électriques pour que les jeunes puissent profiter pleinement de leurs nouvelles installations. Une opération prise en charge par le service de la Jeunesse de l’échevine Patricia Grandchamps.

Un nouveau parc à Erpent

Ce projet a également pour effet corrélatif de permettre à l’école de retrouver un espace vert autrefois perdu.

L’école d’Erpent, déjà reconditionnée totalement par le service du bâtiment de la Ville, accueillait les élèves du programme d’immersion linguistique désormais installés à la nouvelle école de Belle-Vue, à Jambes. La mise en place de ce nouveau programme avait engendré un accroissement considérable du nombre d’élèves ces 12 dernières années. L’échevin Tanguy Auspert avait dès lors installé des modules en 2009 pour répondre à la demande grandissante.

Les élèves d’immersion linguistique ayant désormais déménagé (l’inauguration de l’école de Belle-Vue a eu lieu en septembre 2015), l’école d’Erpent est redevenue à taille humaine avec un quota de 120 élèves.

Les modules n’ayant plus d’utilité, ceux en bon état ont été récupérés pour les mouvements de jeunesse précités et les autres ont été détruits.

Une bonne nouvelle pour les enfants qui peuvent à nouveau bénéficier d’un bel espace vert dont ils ne jouissaient plus. D’autant plus qu’un projet pédagogique attrayant se met en place: la création d’un potager collectif.

Au total, 17 unités scoutes ont été relogées en 11 ans.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale