Vie locale - Se bouger pour la Maladie de Lyme

L’association veut informer et sensibiliser au maximum la population sur les risques liés à la maladie de Lyme. À Marche, un de ses groupes de paroles et d’actions (GPA) est actif. Il compte actuellement une cinquantaine de membres et a déjà mené plusieurs opérations à succès. Les conférences organisées à Marche et à Bastogne, par exemple, ont à chaque fois rassemblé plus de 200 personnes.

«Bouge ton Lyme»

Et cette année, les Marchois accueilleront la première édition de «Bouge ton Lyme». Une manifestation qui s’adresse «aux malades de Lyme et à leurs familles, leurs amis… Mais pas seulement. Le grand public est aussi invité à venir s’informer sur les conséquences désastreuses que peut avoir cette maladie «transmise» par une morsure de tique. Toutefois, cela se fera de manière détendue et ludique.»

Les différents jeux et attractions seront accessibles à partir de 10h. Toute la journée, le public pourra s’informer dans les stands aménagés à cette fin. Différentes activités seront aussi proposées. Parmi lesquelles: des marches balisées (10 et 15 kilomètres), une découverte de la ville de Marche «insolite»… Pour les enfants, un parcours aventure sera aménagé. Les amateurs pourront aussi s’initier à la marche nordique, au break dance, au massage assis, à la méditation… Et pour se restaurer, tout a été prévu.

Vers 11h15, une conférence sera donnée par le professeur Christian Perronne, chef de service en infectiologie à l’hôpital Raymond Pointcaré à Paris est l’auteur du livre «La Vérité sur la maladie de Lyme».

«Parrain de notre ASBL, il se prêtera volontiers après la rencontre-débat, à un échange de questions/réponses avec le public», soulignent les organisateurs.

Pour cet événement particulier, le groupe marchois pourra aussi compter sur le soutien de Philippe Moes, parrain pour cette édition. «Passionné de nature, ce photographe a lui aussi été touché par la maladie. Il a accepté de livrer son témoignage à ce sujet.»

L’entrée du site est gratuite. Seule la participation aux jeux a été fixée à 5 euros. Les bénéfices récoltés serviront la recherche scientifique.

Au-delà de cette opération, le groupe marchois compte bientôt mener des actions de sensibilisation, notamment à l’institut Clairval de Barvaux pour informer les élèves.

En juin, un groupe de paroles et d’actions verra le jour à Bastogne et en août, l’ASBL sensibilisera à la maladie lors des démonstrations en forêt organisées à Bertrix dans le cadre de la foire agricole.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale