Vie locale - Les finances se portent bien, mais…

Au conseil communal de Saint-Nicolas, le compte financier 2016 de la commune a été voté par la majorité, avec l’abstention de l’opposition.

Un compte qui est plutôt bon: il présente en effet un boni global (en intégrant le résultat des années antérieures) de 3.682.000 euros, dont 2.600.000 euros pour la seule année 2016.

Rester prudent

Tout va bien, alors? Valérie Maes, l’échevine des Finances, tempère: «C’est effectivement un très bon résultat, mais il faut rester prudent. Nous sommes clairement dans une bonne tendance, ce qui veut dire que le boni devrait augmenter au cours des prochaines années. Mais les balises du plan de gestion, sous lequel la commune se trouve depuis 2013, nous empêchent de faire tout ce que nous voulons.»

De grands projets, comme la rénovation des salles communales, sportives et culturelles, sont par exemple impossibles à réaliser à l’heure actuelle, dans la mesure où ils sortiraient des balises du plan de gestion. «Il n’est pas non plus possible d’utiliser notre boni pour de tels projets» ajoute Valérie Maes, «puisqu’il est prévu, pour les communes sous plan de gestion, d’utiliser en priorité leurs bonis pour rembourser les prêts accordés par le CRAC (Centre régional d’Aide aux communes) dans le cadre du plan de gestion

Jusqu’en 2022

Un plan de gestion dans lequel la commune de Saint-Nicolas est engagée jusqu’en 2022. Avec la possibilité d’en sortir plus tôt sous réserve de rembourser le prêt accordé dans ce cadre…

Du côté de l’opposition, Jean-Christophe Pannaye, le chef du groupe MR au conseil communal, lance: «Pas de triomphalisme facile, car cette manne d’argent reste hypothétique – on ne sait toujours pas si on pourra bénéficier de ces bonis – et, surtout, la mise sous tutelle du CRAC nous amènera à nous endetter pendant longtemps.»

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale