Vie locale - Le chômage est en baisse

C’est à Viroinval que le taux de chômage reste le plus élevé avec un taux de 20,5%. Par rapport à 2015, il a diminué de 0,1%. C’est à Walcourt que le taux de chômage est le plus bas avec 10,9%.

La plus grande diminution est à attribuer à la commune de Momignies avec une différence de 1,2% entre 2015 et 2016.

A Chimay néanmoins, on constate une augmentation de 0,3% (de 15,7% à 16%).

L’ONEM Charleroi gère 26 communes appartenant aux arrondissements de Charleroi, Thuin et Philippeville. «Le nombre de chômeurs complets indemnisés a encore diminué en 2016 pour s’établir à 34.591 personnes», constatent les responsables dans un communiqué. Trois facteurs expliquent cette diminution. Premièrement, la Belgique connaît une certaine croissance. L’emploi a augmenté en 2016. «L’effet démographique joue un rôle également. La population active et la population en âge de travailler ont moins augmenté qu’auparavant et les départs à la pension ont été plus nombreux.» Et enfin, la fin des droits aux allocations d’insertion.

Les jeunes de moins de 25 ans

Néanmoins, les jeunes de moins de 25 ans représentent 12% des chômeurs dans la région.

Quid de 2017? «A Charleroi, on veut y croire... même si des nuages sombres, qui ont pour nom Caterpillar ou Makro, viennent parfois gâcher l’embellie que cette croissance, modérée mais croissance quand même, apporte sur le marché de l'emploi. Entre la Sambre et la Meuse, d’une rive à l’autre, l’équilibre est fragile...», conclut le communiqué.

NG. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale