Vie locale - Christian Hecq intègre le nouveau dictionnaire Larousse

Le mardi 30 mai dernier, les mots qui intègrent la nouvelle version du dictionnaire Larousse ont été divulgués. Au niveau des noms propres figurent notamment «spoiler», «ubérisation» ou «hipster». Des personnalités font également leur entrée: Emmanuel Macron, Morgan Freeman, Omar Sy, Catherine Frot, Véronique Sanson ou Cristiano Ronaldo. Et un Aclot se fraie une place parmi ces personnes publiques. Christian Hecq, membre de la Comédie française et… Chevalier de la Djote.

Voici les lignes qui lui sont consacrées: «Hecq (Christian), Nivelles 1964, acteur belge. Doté de dons singuliers d’acteur comique et de clown, il est entré en 2008 à la Comédie-Française, où il donne aux rôles du répertoire une drôlerie loufoque (La main passe, G. Feydeau, 2000; Un fil à la patte, id., 2010) que met également en valeur le cinéma (Neuf Mois ferme, A. Dupontel, 2013)».

Le Parisien d’adoption avait été averti. «Ils m’ont contacté pour m’annoncer la nouvelle. Un souper était d’ailleurs prévu avec les autres personnes qui entrent dans le dictionnaire. Malheureusement, j’ai eu énormément de travail et je n’ai pas pu m’y rendre.»

Il ne comprend cependant pas la raison pour laquelle il intègre le dictionnaire cette année. «Ce que ça me fait? Ce n’est pas désagréable. En fait, je me demande juste pourquoi maintenant? Ma pièce actuelle «20.000 lieues sous les mers» que j’ai mise en scène avec ma femme a rencontré un succès, c’est vrai. Mais je n’ai pas gagné de Molière cette année. C’est un peu bizarre. Pour l’ensemble de mon œuvre? Oui, ça doit être la raison.»

Un clown récompensé

Après réflexion, il réalise l’hommage rendu. Et il apprécie en plus le contenu de la description. «Je suis honoré qu’un clown soit mis à l’honneur. Dans l’esprit de beaucoup de monde, le rôle de clown est péjoratif. C’est plus prestigieux de jouer un rôle tragique. C’est vrai que c’est une belle récompense, avoue-t-il, même s’il estime qu’un Molière est tout de même une reconnaissance plus prestigieuse. Cela fait plusieurs années que les dictionnaires ont été remplacés par les sites internet dans ma bibliothèque. Je pourrais bien l’acheter du coup, cette fois-ci.»

Cette récompense survient quelques jours seulement après une autre bonne nouvelle. «Depuis quelque temps, je m’occupe plutôt de la mise en scène avec ma femme que de ma carrière de comédien. J’ai récemment reçu une commande de la part de l’Opéra de Liège, pour une coproduction avec la Comédie française. Ce sera la première fois que je me chargerai d’un opéra», lance Christian Hecq.

Il séjournera donc à nouveau en Belgique. «Malheureusement, mes horaires seront trop lourds que pour résider à Nivelles. Je resterai dans un logement à Liège.» Mais il fera certainement un détour par la cité aclote.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale