Vie locale - Chiny prépare son 28e festival du conte

Le Festival Interculturel du Conte de Chiny fêtera sa 28e année d’existence du 7 au 9 juillet prochain. Depuis 1990, ses objectifs n’ont pas changé: créer un pôle de rencontre pour les conteurs, le public, les programmateurs et organisateurs de festival d’origines et de cultures différentes, ainsi que promouvoir les conteurs confirmés ou pas. Bref, rendre le conte accessible à tous. Plus de 120 spectacles seront ainsi répartis dans cinq salles, sans compter le spectacle OFF (programmé ailleurs que dans les salles, dans les rues et aux alentours du village. Celui-ci est aussi ouvert aux conteurs amateurs).

Benjamin Roiseux, directeur général et artistique du Festival, apporte quelques précisions. «Nous avons voulu proposer un spectacle varié et de qualité professionnelle. Il faut mettre en avant la culture», commente-t-il.

Quelles sont les nouveautés à ne pas rater cet été? «En tête d’affiche, si je puis dire, nous recevrons le célèbre conteur français Henri Gougaud. Dans le milieu, c’est quelqu’un de très connu qui a pu travailler aux côtés des meilleurs, comme Reggiani, Brassens ou Greco par exemple. Il a même reçu le prix Goncourt de la nouvelle et c’est un écrivain à succès chez Albin Michel», avance le porte-parole du festival.

La Francophonie est à la fête: la présence de conteurs belges, français, africains, québécois ou encore tunisiens est annoncée. Entre les différents spectacles, le public aura l’occasion de flâner sur le marché du livre, sur celui de l’artisanat et des saveurs, ou encore d’apprécier des scènes de musiques éclectiques.

Si la météo le permet et surtout, si la Semois voisine à un niveau d’eau suffisant, les lève-tôt pourront naviguer sur la rivière en compagnie d’un conteur. Il faudra quand même mettre son réveil à la bonne heure…

«C’est une attraction phare que je conseille à tout le monde. L’idée est de partir vers 6 heures du matin, afin d’observer et d’écouter la nature qui se réveille, tout en écoutant le conteur présent dans le groupe. Après un tour sur la Semois, les personnes sont débarquées pour prendre un petit-déjeuner. Elles peuvent ensuite continuer la balade dans la forêt», précise Jacqueline Fourny, responsable administrative et financière de l’ASBL. Le conte… à rebours est lancé.

L.T. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale