Vie locale - 119 nouvelles habitations en projet

Mardi dernier, une centaine de riverains se sont réunis au centre culturel de Welkenraedt pour assister à une réunion de présentation d’un vaste projet d’urbanisation porté par Georges Corman, à la tête de la SPRL Batico. Durant près de 2h, les habitants des rues voisines du futur lotissement ont exprimé leurs craintes quant à de nouvelles inondations comme celles vécues le 6 juin 2016.

La SPRL Batico projette de construire 119 nouveaux logements, sur une superficie de 4,4 hectares, à l’arrière du Delhaize. Ce nouveau lotissement, au centre de la localité, longerait ainsi la rue de La Liberté. Une situation qui fait craindre aux riverains de cette rue de nouvelles inondations comme celles vécues le 6 juin dernier. «Ces terrains sont traversés par le Ruyff et l’an passé, lorsque le ruisseau a débordé, les eaux se sont écoulées dans nos jardins puis dans nos maisons. Le carrefour des rues de La Liberté et du Couvent était complètement sous eau. Si on imperméabilise la zone en y construisant des maisons, cela risque d’être pire encore», craignent les habitants. Malgré la construction prévue de deux bassins d’orage, l’un d’une capacité de 470m3 et le second de 350m3, les riverains ne sont pas rassurés par les propos tenus par Georges Corman.

«En tant que promoteur immobilier, je dois prouver deux choses: d’abord que les nouvelles constructions ne seront jamais inondées et enfin que ce projet n’aggravera pas la situation existante». Pour les nouvelles habitations, c’est sur base d’un film que le patron de la SPRL a démontré que les nouveaux propriétaires ne seront jamais les pieds dans l’eau, même en cas de pluie exceptionnelle comme celle de l’an dernier. «On s’est basé sur les pluies exceptionnelles de l’an passé et les inondations qu’elles ont occasionnées pour peaufiner le projet et intégrer tous ces paramètres. Toutes les constructions seront réalisées au-dessus du niveau maximal que pourrait atteindre l’eau. C’est mathématique. C’est comme une baignoire, quand elle est remplie, elle déborde mais l’eau ne continue pas de monter…».

Des explications qui ne satisfont pas les riverains des rues de La Liberté et du Couvent. «Avant que l’on ne commence les travaux de voiries pour ce lotissement, il faudrait d’abord mettre tout en œuvre pour que les eaux qui proviennent d’Henri-Chapelle soient ralenties et n’arrivent plus jusqu’ici», martèlent plusieurs habitants du quartier.

Une dizaine de riverains entendent bien se regrouper pour faire parvenir leurs plaintes et remarques à la commune dans le cadre de l’enquête publique qui se tient jusqu’au 6 juillet.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale