Vie locale - De l’énergie grâce à 778 panneaux

Le CHRH consacre 2% de son budget à l’énergie. Un pourcentage qui peut paraître dérisoire, mais qui correspond tout de même à deux millions d’euros. Une variable sur laquelle le CHRH compte bien jouer grâce à une collaboration avec Engie Cofely. Ensemble, ils ont signé le premier contrat de performance énergétique wallon en milieu hospitalier.

Pour rappel, l’objectif de l’hôpital est de diminuer d’un quart sa consommation énergétique. Il réalise dans ce sens des investissements à hauteur de près de deux millions. De son côté, Engie Cofely s’engage à réussir à atteindre au minimum 26% d’économie d’énergie. Si la firme réussit, elle se partage alors les bénéfices des économies d’énergie avec l’hôpital. Dans le cas contraire, Engie Cofely subira des pénalités.

Parmi ces investissements figure l’installation de panneaux solaires thermiques. Ceux-ci servent à produire de l’eau chaude sanitaire. «L’idée est de diminuer les pertes de distribution d’eau chaude sanitaire entre les chaudières centralisées et le boiler», indique Denis Ruiz, directeur technique de l’hôpital. «On va économiser la moitié de l’énergie à ce niveau.»

Les installations représentent 280m² de capteurs et 8.000l. de stockage. En termes d’investissement, elles représentent 207.000 euros.

panneaux photovoltaïques

Outre ces panneaux solaires thermiques, d’autres panneaux solaires, photovoltaïques cette fois, siègent également sur le toit des bâtiments du CHRH. «Il y en a 778, que l’on a bien évidemment mis où il y avait peu d’ombre», explique Denis Ruiz.

L’établissement consomme annuellement 6.600 MWh d’électricités réparties sur trois cabines. Sur cette consommation, 4.200 MWh proviennent annuellement de la cabine connectée à ces panneaux.

L’investissement représente ici 469.686 euros, une somme qui devrait être amortie au bout d’environ 9 ans. «Dans deux ou trois ans, nous devrions rajouter un mur de panneaux photovoltaïques», précise Jean-François Ronveaux, directeur général du CHRH.

Pour ces installations, l’hôpital bénéficie de certificats verts et de subsides UREBA.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale