Vie locale - Le succès de la vente en vrac se confirme

Au lendemain des attentats de Bruxelles, la capitale fait grise mine. Les touristes comme les locaux boudent le centre-ville et l’activité commerçante s’en ressent. Conscients que c’est le moment idéal pour lancer un projet positif et convivial, Maria et son mari, tous deux originaires de Grèce, décident d’ouvrir leur épicerie spécialisée baptisée «Noix et Moi», rue Rollebeek, dans le quartier du Sablon.

«À l’heure où tout le monde se questionnait sur l’avenir du centre-ville, on s’est dit que c’était le moment de tenter ce qu’on voulait faire depuis longtemps: ouvrir notre propre commerce», indique celle qui vit depuis 10 ans à Bruxelles. «Notre originalité, c’est que nous vendons des produits essentiellement secs sous forme de vrac», poursuit Maria qui était par le passé professeure. Fruits secs, fruits déshydratés, graines, céréales, épices, produits locaux et inédits… «Noix et Moi» entend commercialiser des produits alimentaires sains mais surtout lutter contre le gaspillage. «Nous avons étendu le principe du vrac à tous nos produits car c’est un mode de vente dans lequel nous croyons très fort depuis ses débuts, d’autant que c’est également très répandu en Grèce», ajoute celle dont le mari a passé son enfance à Bruxelles.

«Notre but: éviter le gaspillage»

Ouvert il y a maintenant six mois, le magasin fonctionne très bien, même si les débuts ont été quelque peu difficiles. «Nous avons dû nous armer de patience mais, après un mois d’ouverture, le monde a afflué», s’enthousiasme celle qui espère occuper encore longtemps le même bâtiment classé. Comme la plupart des magasins proposant de la vente en vrac, «Noix et Moi» laisse également aux clients la possibilité de remplir leurs propres contenants. «Notre clientèle vient souvent avec ses bocaux mais, pour ceux qui sont encore réfractaires à cette méthode, nous proposons des sachets en papier 100% recyclables».

Important directement les produits de Grèce, Maria et son époux affichent des prix de vente justes et avantageux pour le client.

«Cela nous permet de proposer des produits qu’on trouve rarement à Bruxelles – comme des biscuits secs à l’huile d’olive bio, des fleurs d’hibiscus déshydratées ou encore du thé des montagnes – à des prix abordables», et ce tout en se versant un salaire honnête.

Autre spécificité de cette nouvelle adresse: celle de pouvoir acheter dans de petites quantités. «Notre but étant d’éviter au maximum le gaspillage, nous autorisons nos clients à prendre 20 ou 50 grammes d’un aliment s’ils le souhaitent».

Infos?

www.facebook.com/NoixetMoi

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale