Vie locale - Une nouvelle unité à la base aérienne

Le maintien de la base de Beauvechain, qui abrite l’essentiel des hélicoptères de l’armée belge et de nombreuses unités, est le fruit d’un accord entre le MR du Premier ministre Charles Michel et du PS, deux partis qui comptent en Brabant wallon, a indiqué un connaisseur du dossier à l’agence Belga.

Travaux en août

Dernier indice en date favorable au maintien de cette installation située à deux pas de la frontière linguistique – la plus grande base aérienne belge–, la confirmation de l’arrivée prochaine de l’unique unité de surveillance du ciel aérien belge, le «Control and Reporting Centre» (CRC) installé à Glons, entre Liège et Tongres, selon des sources concordantes. Ce déménagement était prévu depuis des années, en vertu du «plan De Crem» (du nom de l’ancien ministre de la Défense, Pieter De Crem), de finalisation de la transformation de l’armée datant de 2009. Il aurait au départ dû intervenir en 2014, mais avait été bloqué faute de moyens budgétaires pour construire les nouveaux locaux du CRC. La Défense a entre-temps trouvé les moyens pour édifier à Beauvechain le nouveau CRC, principalement chargé de la défense aérienne du territoire belge et de guider les chasseurs d’alerte F-16 – belges ou néerlandais en vertu d’une alternance convenue dans le cadre du Benelux – en cas d’intrusion dans l’espace aérien des trois pays. Les travaux de construction du nouveau CRC doivent débuter en août prochain, après les congés du bâtiment, et se terminer «à la fin 2018», quand le CRC doit être à nouveau opérationnel dans ses nouvelles installations à Beauvechain, a-t-on précisé de source militaire, sans fournir de montant sur le coût des travaux.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale