Vie locale - Benjamin et Maureen en route vers l’Ironman

Benjamin Delabasse, un pompier-plongeur de Sambreville, participera, à 36 ans, au triathlon Ironman du Luxembourg en compagnie de Maureen Bierwisch, de Sivry-Rance, frappée d’une infirmité motrice cérébrale. Ensemble, ils feront l’Ironman du Luxembourg.

Militaire, Benjamin Delabasse courait déjà. Devenu ensuite pompier, cet habitant de Velaine-sur-Sambre s’est réorienté vers le triathlon.

Jean-Michel et Christelle Bierwisch sont également des grands adeptes de la course à pied. À chaque fois, ils emmènent avec eux leur fille de 18 ans qui ne peut bouger aucun de ses quatre membres. À bord d’une poussette adaptée, elle devance ses parents le long des parcours.

Ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. C’est à Tamines, lors d’une course organisée par Benjamin, que le contact s’est établi. «Je me suis naturellement dirigé vers Maureen et ses parents. Deux de mes neveux étaient également frappés d’un lourd handicap. Ils sont décédés», explique-t-il.

À deux, ils vont partager leurs blessures communes. «Maureen a perdu sa meilleure amie, Léa, frappée du même handicap. En course, elle a toujours sa photo posée à l’avant de la poussette», décrit la maman. À Tamines, le courant passe naturellement. «C’est là que j’ai eu l’idée un peu folle de participer avec Maureen à des courses à pied puis, objectif suprême, à un triathlon Ironman.»

«Elle est en confiance»

Affaire conclue. Ensemble, ils commencent en 2015 par les 10 Miles de Charleroi, entourés de nombreux pompiers de la région. Puis, ils participent aux 20 kilomètres de Bruxelles.

Vient ensuite le premier test. En avril dernier, Benjamin et Maureen prennent part au triathlon «Les Chaufours» de Tournai, sur une distance «raisonnable». Entre-temps, une société leur avait prêté un vélo et un kayak adaptés.

Maureen est à l’avant du vélo propulsé par les mollets de Benjamin. Benjamin est relié par une corde au kayak dans lequel Maureen a pris place et le tire dans sa foulée.

«Maureen n’a montré aucune réticence», décrit sa maman. «Avec Benjamin, elle a un bon feeling, elle est en confiance. À chaque fois qu’elle passait devant nous, elle souriait.»

Le deuxième test est programmé pour le 3 juin, à l’occasion du triathlon de l’Eau d ’Heure. Un dernier entraînement avant ce fameux Ironman du Luxembourg, le 18 juin. Ils parcourront 2 km de natation, 90 km à vélo, et 21 km à pied.

Maureen le fera pour Léa, Benjamin pour ses deux neveux.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale