Vie locale - Pierre Kroll: «L’Atomium, ce monument construit pour fêter ma naissance!»

–Quelle est votre définitionde Bruxelles?

La capitale d’un petit pays bizarre. Il se fait que c’est le mien! Bruxelles, c’est un concentré de tout, comme si on vous servait dans une assiette le plat principal, l’entrée, les zakouski, le dessert, les boissons, le café, tout ensemble mélangé. Un genre de stoemp de tout. J’aurais pu faire plus court et répondre: un grand embouteillage.

–Quels sont les endroits que vous aimez fréquenter?

Quand j’étais gosse et confié à ma grand-mère, elle me déposait, tout seul, au Musée des Sciences Naturelles ou celui du Cinquantenaire et venait m’y rechercher 3 ou 4 heures plus tard. C’était génial. Du coup, ces institutions et les parcs qui les entourent sont toujours pour moi des madeleines de Proust. Sinon, je fréquente surtout les soirées privées où l’on m’invite et les lieux où je dois travailler!

–Si vous deviez recevoir des amis étrangers, quels sont les lieux que vous leur feriez absolument découvrir?

Je l’ai évidemment déjà fait plus d’une fois, ça manque peut-être d’originalité, mais je leur montre l’Atomium. Le monument a été construit en 1958. Je raconte d’ailleurs que c’était pour fêter ma naissance! Sans oublier la Grand’Place qui ne déçoit jamais.

–Votre restaurant préféré?

Cela change, je n’ai aucune habitude à Bruxelles. Cela va des Brasseries Georges au Bozar en passant par ce chouette resto très français, le Saint Boniface.

–Votre lieu de promenade préféré?

Je ne me promène jamais à Bruxelles… Je sais, je sais, je devrais sans doute.

–Le personnage, historique ou non, qui représente le mieux Bruxelles à vos yeux?

Enfant, c’était Toone évidemment, ses marionnettes, son accent et ses gueuzes lambic. Aujourd’hui, je dirais Tintin. Hergé a cherché à gommer qu’il était belge, mais il l’est si incontestablement, et il n’est pas de province. Tintin c’est Bruxelles, je l’y vois partout. D’ailleurs, comme tout Bruxellois qui a gagné de l’argent, il est allé habiter en Brabant wallon! Est-ce que l’Atomium, au fait, ce n’est pas 9 fois la tête de Tintin? C’était juste trop cher de faire les houppettes sur les boules…

–L’événement culturel que vous aimez vivre à Bruxelles?

La Zinneke Parade, c’est vraiment Bruxelles, l’autre Ommegang! Mais le seul événement culturel que je ne rate jamais c’est la Foire du Livre. Un peu obligé!

–Que manque-t-il à votre Bruxelles idéal?

Ce que Liège a! Un fleuve, un vrai. Une convivialité plus chaleureuse. Mais, rassurez-vous, il manque à Liège bien des choses que Bruxelles a.

–Comment rêvez-vousBruxelles?

Je la rêve plus «grande ville», capitale, plus new-yorkaise ou parisienne. Moi, n’y habitant pas, le fameux «il faut rendre Bruxelles à ses habitants» je m’en fiche un peu. Je préfère que Bruxelles me dépayse.

–Que vous évoque Vlan actuellement?

Pour être honnête, le seul nom de Vlan m’évoque toujours les petites annonces pour des voitures d’occasion ou des maisons à vendre. Je sais que Vlan a bien changé. J’y ai même publié plus de dessins que de petites annonces mais ça reste l’image forte.

Infos?

Quoi? «Pierre Kroll en scène» au Théâtre de la Toison d’Or (TTO).

Quand? Du 31 mai au 10 juin. Du mercredi au samedi à 20h30.

Où? Adresse: 396, Galerie de la Toison – 1050 Ixelles.

Combien? Tarifs: adulte 23€; senior 21€; étudiant 10€.

T. 02/510.05.10.

Web: plus de renseignements sur le site Internet suivant: www.ttotheatre.be

Thibaut VAN DER NOOT - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale