Vie locale - Première toilette sèche publique à Bruxelles

C’est une première en région bruxelloise et même en Belgique, d’après l’échevin. Il s’agit de la première toilette sèche autonome publique. Elle a été installée, il y a quelques semaines sur la plaine de jeux des Dames Blanches à Woluwe-Saint-Pierre. «C’est un système qui vient de France et qui permet donc que la toilette sèche soit complètement autonome. Il n’est pas nécessaire d’ajouter de la sciure de bois ou des produits chimiques. Les usagers ne doivent pas intervenir», explique Damien De Keyser (cdH), échevin en charge des Travaux Publics.

Le principe d’utilisation est simple. À l’intérieur, il y a un urinoir et une toilette ainsi que du papier et du gel nettoyant pour les mains. «Le système ne demande pas d’électricité, ni d’eau et ni de raccordement aux égouts. Les déjections tombent au fond du trou. La toilette est orientée de façon à ce qu’un courant d’air entre en permanence à l’intérieur. La cheminée noire placée côté sud a pour effet de faire évaporer les liquides. Les solides se désagrègent. Au final, 90% des déchets sont éliminés naturellement. Pour les 10% restant, ils sont retirés manuellement une fois par an», développe notre interlocuteur. À l’intérieur de la toilette, une fiche explicative résume d’ailleurs le principe à destination des usagers.

Une phase test

La toilette a été installée à la demande des riverains. Ces derniers se plaignaient d’avoir les enfants qui venaient faire leurs besoins dans les buissons qui séparent la plaine de jeux et les jardins des riverains. «Depuis l’installation de la toilette, j’ai reçu plusieurs e-mails des habitants me remerciant de l’installation de cette toilette», souligne l’élu de Woluwe-Saint-Pierre.

S’il n’est pas surprenant de voir l’installation de toilettes publiques, c’est plus inhabituel de voir l’installation de toilettes sèches publiques. «C’était un choix pour deux raisons. La première est budgétaire. Si nous avions dû installer une toilette traditionnelle, il fallait construire un bâtiment en dur avec de l’électricité, de l’eau et un raccordement aux égouts. Le budget était alors de 50.000 euros. Ici, le coût d’une toilette est de 7.000 euros», précise Damien De Keyser. «La deuxième raison est que nous avions mis dans notre programme que nous allions installer des toilettes publiques sur le territoire de la commune. Une toilette traditionnelle sera installée sur la place Dumon après la réalisation des travaux de réaménagement.»

La toilette sèche de la plaine de jeux des Dames Blanches est un test. «S’il est concluant, on pourrait en installer d’autres sur d’autres plaines de jeux ou dans des parcs communaux», conclut Damien De Keyser.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale