Vie locale - 61.134 personnes pour «Ne m’appelez pas»

Suite à une question parlementaire du député Jean-Marc Nollet au ministre de l’Emploi, des chiffres ont été publiés concernant le nombre de personnes inscrites par province à la liste «Ne m’appelez plus».

Au total, ce ne sont pas moins de 1.102.393 Belges qui rejettent, depuis 13 ans, ces appels intempestifs souvent destinés à faire de la publicité pour un produit. Les Brabançons wallons n’apprécient visiblement pas cela. En 2016, 61.134 personnes ont contacté l’ASBL Do Not Call Me (DNCM) qui gère la liste des abonnés qui ne désirent plus recevoir ces appels. Un Brabançon sur six a donc décidé de faire la démarche. On est donc bien au-dessus de la moyenne nationale qui se situe à une personne sur dix.

D’après la réponse du ministre des Consommateurs, «les sanctions pénales en cas de violation des dispositions sont les sanctions de niveau 2, à savoir une amende pénale pouvant aller de 26 à 10.000 euros».

6.693 signalements

Il ajoute que «la liste centrale «ne m’appelez plus» a été mise en place officiellement en août 2015. Depuis cette date, mon administration a reçu au total 6.693 signalements concernant les appels non sollicités. Il y avait 3.735 signalements en 2015 et 3.258 en 2016». De 2015 à 2016, 79 P.-V. et 17 avertissements ont été dressés. «Depuis février 2016, le nombre de signalement est en augmentation constante. De 59 en février, il est passé à 191 en mars, 339 en août et 516 en septembre.» Des statistiques nationales, évidemment.

LC - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale