Vie locale - Pôle muséal Bertholet Flémal au Trésor de Liège

Tout a commencé en 1992 quand la peinture d’une Conversion de saint Paul fut incorporée dans la première campagne de restauration des œuvres d’art du Trésor de la Cathédrale de Liège, sous l’égide de la Fondation Roi Baudouin. Restauré, le tableau, attribué à Bertholet Flémal (1614-1675), révéla ses merveilleuses couleurs.

Faut-il rappeler que Flémal s’initia au style de Poussin et de ses disciples à Rome vers 1640? Reconnu à Paris dès les années 1640, peintre de Louis XIV, il devint chanoine à la collégiale Saint-Paul de Liège à la fin de sa vie et est considéré comme le chef de file de la peinture à Liège au XVIIe siècle.

D’autres peintures rentrèrent de restauration de l’Institut Royal du Patrimoine Artistique. La rénovation du Trésor commença en 1994. D’abord, lors d’une première phase de travaux, les Flémal entrèrent dans la présentation générale au premier étage de la rue Bonne Fortune. En 2005, ils suivirent l’ensemble des œuvres majeures à l’exposition du Trésor à Beaune.

La grande Conversion de Saint Paul par Flémal est un tableau aujourd’hui à Toulouse conçu pour le maître-autel de Saint-Paul vers 1670 et emporté par les révolutionnaires français. En 2010, cette toile, exilée par hasard à Toulouse, revint pour six mois à Liège, présentée au fond de la cathédrale. En même temps un immense vinyl de plus de 15 mètres de haut restituait dans le chœur de la cathédrale l’ancien autel baroque de Flémal, à partir d’un montage photographique couleurs en 3D. En entrant dans l’édifice le public croyait presqu’à un changement d’autel: l’impression était très réussie.

En 2014 une modeste commémoration des 400 ans de la naissance du peintre eut lieu à Saint-Paul, son église favorite. En 2015 parut la thèse de Pierre-Yves Kairis sur Flémal. Ensuite le Trésor réussissait à acheter un portrait par Flémal, supposé de Lambert de Liverlo, grâce à la générosité de ses amis.

En 2016 était suggéré un pôle muséal Flémal, localisé définitivement au second étage, et indiqué par une enseigne rue Bonne Fortune avec un ange, extrait de la toile de Toulouse: «Visitez le Trésor».

En 2016, la Fabrique de Saint-Jean de Liège mettait en dépôt au Trésor un calvaire de Flémal. Pendant tout ce temps, alors que progressivement prenaient place tous ces tableaux de Flémal au second étage, Pierre-Yves Kairis citait le Trésor comme le conservatoire du «plus bel ensemble de Flémal à Liège». La Communauté cistercienne de Brialmont l’enrichit encore d’une Sainte Famille dans un paysage, et les Sœurs de Saint-Charles Borromée de Liège d’un grand portrait en pied du chanoine de Surlet par Flémal. Il vient de rentrer de restauration de Saint-Luc.

Enfin, en janvier 2017 la Fabrique de Sainte-Croix mettait à l’abri à la cathédrale de l’Invention de la sainte Croix par Flémal, accrochée dans le collatéral nord: l’effet est spectaculaire.

En 2015 fut révélée une Dernière Cène de Flémal, conservée au Musée de la Vie Wallonne, qui suggéra de l’adjoindre à l’ensemble du Trésor, et de plus, se chargea d’un dossier de restauration à la Fondation Roi Baudouin qui vient de s’achever.

Monsieur le Président du Collège provincial Paul-Émile Mottard et Monseigneur Jean-Pierre Delville ont inauguré ce nouveau pôle muséal le 25 août dernier. Un audio-visuel très performant et fort ludique permet au visiteur de se documenter sur toutes les peintures exposées. Ajoutons que le Trésor conserve en outre les plus belles argenteries du frère de Bertholet Flémal, Henri Flémal, excellent orfèvre liégeois.

www.tresordeliege.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale