Vie locale - Le château transformé le temps d’un clip

Eric Renwart, le producteur du clip intitulé «What goes around» explique avoir visité plusieurs endroits, «mais c’est ce château qui correspondait le mieux à l’ambiance que nous recherchions»,

Vu la thématique, l’équipe a hésité avant de confirmer le choix du Château d’Hélécine. «Il y a une dualité. Le jour et la nuit. Il fallait donc trouver un lieu soit esthétiquement beau, soit plutôt sombre. On aurait pu aller dans un endroit un peu abandonné, mais on a finalement choisi Hélécine», affirme-t-il.

Après coup, le producteur est ravi du choix effectué. «On a été très bien accueilli par les responsables. C’était vraiment très agréable. D’un point de vue pratique, c’était plus facile aussi. Il y avait des commodités et du chauffage. Parfois, on est obligé d’apporter un canon à chaleur et il n’y a pas de toilette, dans les établissements un peu abandonnés.»

Ils ont également pu allonger le temps de leur tournage. «Initialement, on pensait pouvoir tout faire en une seule journée. Mais on n’y est pas arrivé et les responsables ont accepté, sans le moindre problème», se souvient Eric Renwart.

20.000 vues en deux semaines

Il est donc très satisfait non seulement du tournage, mais également du résultat. «Le clip donne vraiment bien, on espère qu’il sera repris et que la chanson passera sur les radios. Ce n’est pas facile de se faire connaître en Belgique, sur un si petit marché.»

La vidéo a été postée sur Youtube le 13 mars denier. En deux semaines seulement, elle compte déjà 20.000 vues, un chiffre très intéressant pour le groupe namurois.

«Nous avons déjà une bonne base de followers, ce qui explique le nombre de vues. Maintenant, il nous reste de la marge avant d’atteindre les deux millions comme Adèle, par exemple», sourit-il. Surtout que la chanteuse britannique compte pas moins de… 14 millions d’abonnés.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale