Vie locale - Que se passe-t-il en cas d’accident dans un stage sportif?

Avec les vacances, les stages sportifs se multiplient pour nos chères têtes blondes. Malheureusement, chaque année, quelques accidents sont à dénombrer. Certains, heureusement, ont peu de séquelles graves mais entraînent toutefois des soins synonymes de frais médicaux. Selon une étude réalisée récemment, il y a très peu d’accidents graves lors de stages sportifs. On se limite généralement (et c’est tant mieux) aux petites entorses, aux chutes et aux hématomes. «Les frais d’inscription aux stages comprennent toujours une assurance en cas d’accident. Il faut bien entendu que cet accident ne soit pas dû à une désobéissance, une imprudence ou un non-respect des consignes. Certains organisateurs prévoient également le remboursement des frais d’inscription en cas d’accident» explique Jérôme, responsable d’une association organisatrice de stages. C’est la même chose pour les séjours sportifs à l’étranger ou en Belgique: «Nous proposons effectivement des semaines sportives pour les enfants et les adolescents. Tous les problèmes physiques survenant chez les stagiaires sont pris en charge par notre assurance et prévoit même, le cas échéant, un rapatriement vers un hôpital en Belgique. Heureusement, ces cas de figures sont extrêmement rares. Les petites blessures font l’objet de prise en charge à l’étranger dans des hôpitaux ou des médecins avec qui nous avons l’habitude de collaborer». Les blessures provoquées par un des stagiaires vis-à-vis d’un autre sont aussi couvertes.

Les mutuelles ont prévu des interventions selon des tarifs fixés par l’INAMI. Avec la couverture de l’organisateur du stage en plus, cela devrait limiter les frais à leur plus simple expression pour les parents d’un jeune blessé.

Des assurances pour pratiquer du sport

Beaucoup vantent les avantages de s’adonner à une pratique sportive régulière qui serait donc bonne pour la santé. Qui dit sport, dit aussi risque de blessure plus ou moins grave. «Les compagnies vous offrent des couvertures «sur mesure» qui correspondront, à coup sûr, à votre cas particulier. En général, vos frais de traitements médicaux, une invalidité permanente ou le cas échéant un décès sont donc couverts. Il est également possible d’assurer une blessure que vous provoqueriez par inadvertance à un équipier ou un adversaire. Pour un sport collectif, le fait de payer une affiliation ou une cotisation comprend en général une assurance individuelle en cas de blessure. Vous devez cependant demander au responsable du club ou du groupe de quelle couverture vous disposerez en cas de problème. Si cette assurance est minimale, vous avez la possibilité de l’étendre, à vos frais, afin d’être bien couvert en cas de problème. On a beau dire que «cela n’arrive qu’aux autres» mais je pourrais vous citer de nombreux cas où une mauvaise assurance a entraîné de nombreux soucis. Une incapacité de longue durée ou une blessure invalidante peut avoir pour conséquence que vous ne savez plus travailler. Vos ressources diminuent mais vos factures continuent à s’accumuler. Vous en devinez aisément les conséquences. Il est donc préférable d’obtenir les bonnes infos pour que vous preniez vos précautions en toute connaissance de cause» explique Alain, courtier en assurances.

Vos frais de traitement médicaux ainsi que l’invalidité permanente et le décès. Mais aussi votre responsabilité civile dans le cadre de la pratique sportive.

Qui?

Vous en tant que sportif amateur, que vous pratiquiez seul ou en groupe, dans un club ou à titre privé

Notre gamme de produits est accessible uniquement aux personnes domiciliées légalement en Belgique.

Où?

Dans le monde entier

Quand?

Lorsque vous pratiquez une activité sportive, tant individuellement qu’en groupe, que vous soyez affiliés ou non à un club.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale