Vie locale - Un chien pour aider l’enfant dans l’hôpital

L’asbl organise en outre des séances thérapeutiques, des activités sportives (canicross…), des séances préventives, de l’éducation canine…

«On observe souvent un réel apaisement de l’enfant au contact de l’animal», explique Chantal Vanberg, présidente de l’asbl et infirmière chargée des missions d’humanisation au CHR. «En fonction des pathologies ou du caractère, certains chiens seront plus sollicités que d’autres sans qu’il n’y ait d’explication! Un patient autiste ira plus vers telle race de chien, un enfant craintif vers une autre…»

Les chiens de l’association sont formés pendant deux ans: ils continuent à vivre dans leur famille mais sont encadrés par l’asbl. Ils sont évidemment soumis à des règles d’hygiène strictes avant toute visite à l’hôpital: vétérinaire tous les 3 mois, toilettage à chaque visite…

Les séances d’éducation canine sont importantes pour les petits malades. Ces derniers apprennent en effet comment mieux entretenir le contact avec leur compagnon à 4 pattes, notamment pour éviter les morsures. «Pour éviter les morsures, il est important de respecter le chien. Une étude a démontré que 60% des enfants mordus le sont par leur propre chien, par méconnaissance de son comportement. Il faut bien expliquer à l’enfant ce qu’il peut et ne peut pas faire avec l’animal et lui apprendre à écouter le chien. Si celui-ci grogne, c’est peut-être simplement qu’il veut être tranquille», conclut Chantal Vanberg.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale