Vie locale - 10.000 Bagotos distribués à Wavre

Les autorités wavriennes en ont marre de voir la cité du Maca salie pour des déchets. Les initiatives se multiplient pour conscientiser les habitants. Barrage de la Dyle, Bagoto et Opération quartiers propres, les idées ne manquent pas.

«Chaque année, nous consacrons un million d’euros pour la propreté publique à Wavre. Il y a des machines qu’il faut parfois acheter. L’an dernier, nous avons, par exemple, dû nous procurer un désherbeur thermique, pour ne pas avoir recours aux pesticides», annonce Freddy Quibus, l’échevin wavrien en charge de cette compétence. Mais la partie la plus importante de cette enveloppe est utilisée pour rémunérer le personnel. «Trois gloutons (ces aspirateurs qui ramassent tous les déchets présents dans la rue, NdlR) tournent en permanence dans la ville. Au total, une vingtaine de personnes s’occupe de nettoyer les rues.» Même si la cité du Maca est grande, le chiffre est impressionnant. Et malgré cela, le bilan est toujours largement négatif. «Cela reste un souci, car les gens sont sales et irrespectueux. L’un des endroits les plus problématiques, c’est l’entrée des écoles. Il y a des papiers et détritus partout».

Pour lutter contre ce phénomène de manière efficace, la Ville de Wavre a décidé de miser sur la conscientisation. Récemment, les élèves de l’Institut Saint-Jean-Baptiste ont été à la chasse aux déchets dans l’avenue du Centre Sportif, le parc Marial, la rue du Rivage et l’avenue de la Belle Voie. «C’est une bonne manière de conscientiser, car ce sont des lieux que les gens connaissent. Ils ont donc envie que tout soit propre. Les gens sont plus réceptifs quand ils sont directement touchés par le phénomène. C’est donc très efficace», avoue l’échevin. Il y a également eu le barrage de la Dyle. «On y retrouve de tout. C’est vraiment effrayant. On peut même tomber sur une moto».

10.000 Bagoto distribués

Enfin la dernière nouveauté s’appelle le «Bagoto», une sorte de petit sac-poubelle pour voiture en toile réutilisable et lavable. Une initiative du service Environnement de la Ville de Wavre à l’occasion de la Semaine de la Propreté. «Nous sommes en rupture de stock! Les gens étaient très demandeurs et ce fut un succès. On va même devoir en recommander, tellement ça a bien marché», apprécie Freddy Quibus. Environ 10.000 pièces ont effectivement été offertes aux Wavriens.

Alors, toutes ces initiatives mettront-elles fin à ce phénomène? «On l’espère en tout cas. Ces opérations visent à conscientiser. J’espère vraiment qu’on verra la différence.»

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale