Vie locale - Voici le nouveau commissariat d’Ans

Depuis des années, les policiers de la zone Ans/Saint-Nicolas dénoncent leurs conditions de travail, demandant avec insistance un nouvel Hôtel de Police. C’est désormais chose faite. Ce dernier est niché dans le zoning de Bonne Fortune, sa construction devrait commencer avant la fin de cette année.

Le commissariat de la zone de police Ans/Saint-Nicolas, implanté en majeure partie rue Henri Delvaux, ressemble plus à un vieux bâtiment de l’ex-bloc soviétique qu’à un Hôtel de Police. À titre d’exemple, une armoire qui renferme les saisies se trouve à côté des toilettes, il n’y a pas de portes coupe-feu, ni de sortie de secours. Sans compter que le système électrique ferait tomber un ouvrier de chez Vinçotte en syncope.

Bref, il est urgent de fournir aux policiers ansois des locaux dignes d’une police de 2017. Les syndicats avaient d’ailleurs alerté les autorités des deux communes à plusieurs reprises. Qu’ils se rassurent, avant la fin de cette année, si le calendrier est respecté, les premières fondations du nouvel Hôtel de police flambant neuf devraient être posées.

En février, le bourgmestre de Saint-Nicolas, Jacques Heleven, nous expliquait d’ailleurs l’imminence du projet. «Une enveloppe est prévue, on vient d’arrêter les plans d’architecte et le permis d’urbanisme est délivré. Nous sommes donc au bout du processus.»

Le bâtiment, très contemporain, sera construit le long de la rue Montenegro, dans le zoning de Bonne Fortune. Il sera composé d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée et d’un premier étage.

D’une superficie de 2.500 m² selon les plans du cabinet «FP Architecte», il abritera l’ensemble des services de la police. Un véritable plus pour le citoyen qui, auparavant, devait «courir» entre les différents sites selon qu’il devait déposer plainte, se rendre à une audition de la BLR, déclarer un document volé,etc.

Reconnaissableentre tous

Toujours dans un souci d’ouverture au citoyen, il faut évidemment que le futur Hôtel de police se distingue des autres bâtiments industriels et commerciaux présents dans le zoning.

«Par sa localisation (en bordure d’autoroute, NDLR), l’approche du bâtiment se fera essentiellement en véhicules motorisés», explique l’architecte sur son site internet. «Il nous est donc apparu opportun de concevoir un bâtiment iconique, très facilement reconnaissable et directement compréhensible depuis les axes routiers avoisinants. Nous proposons un bâtiment strictement carré (35 mètres de côté), sans qu’aucun élément annexe ne vienne en perturber l’évidence de la lecture

Pour une question évidente de sécurité, l’entrée du public sera séparée de l’entrée destinée aux policiers.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale