Vie locale - Le Burdinnois Jérémy Masy sort son 1er single

Une fois sa journée de responsable du parc informatique de l’IPES de Huy terminée, il range son tablier et s’immerge dans le monde musical. «Je travaille actuellement sur les nouveaux albums de Roberto Bellarosa et des Gibson Brothers. Tous deux sont venus me chercher. J’ai un style musical particulier qui les a, à ma grande surprise, attirés», explique l’artiste. Il y a deux ans, les Gibson Brothers ont contacté le Burdinnois pour réaliser la musique d’un premier morceau, mais cette rencontre a finalement débouché sur une plus grande collaboration. «Ils se sont inspirés de mes morceaux pour composer les paroles. Ils m’ont véritablement considéré comme le quatrième membre du groupe. Ils avaient envie de faire quelque chose de complètement différent, de plus électro. Bien que ce soit leur album, il me ressemble, on reconnaît clairement ma patte.»

Ses influences jazz, incitent le jeune homme à des structures plus complexes, ce qui constitue par ailleurs sa marque de fabrique musicale. «Je travaille au feeling. L’album est sur le point d’être signé soit chez Warner France soit chez Universal. Ce qui va aussi me permettre de me lancer chez l’un ou l’autre.» Bien que cette aventure prenne fin, pas de repos pour les braves. Jérémy a été contacté en novembre dernier par le chanteur Roberto Bellarosa. «Il a beaucoup aimé le travail que j’ai fait avec Axel Tony. Du coup il m’a demandé de travailler avec lui sur son prochain album. Il voulait quelque chose de totalement différent, qui lui ressemble. Il quitte l’acoustique pour rentrer dans un style plus électro.»

«Everything is mine»

Bien qu’ils travaillent de concert, cet album reste à l’image du chanteur, un travail qui permet à Jérémy de diversifier et d’élargir ses possibilités au niveau de la création. «Mon idole, c’est Jean-Jacques Goldman. Et comme lui, mon but ultime n’est pas d’être mis en avant. Ce qui m’intéresse c’est qu’on s’intéresse à mon art, c’est de partager ma musique.» Ainsi le jeune homme a sorti début mars son tout premier single destiné aux clubs: «Everything is mine». Ce morceau de 4,50min se compose à la fois d’une partie mélodique et d’une partie plus dansante.

«J’ai été contacté par Reaktion, un service de promotion d’artistes anglais qui fait également la promotion de David Guetta. J’ai signé avec eux. Je me réjouis d’avoir les premiers retours des gens et des DJ après avoir passé mon morceau en club».

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale