Vie locale - CHB: dix-sept riverains veulent vendre à la Région

On progresse enfin dans le dossier CHB. Depuis que le ministre Prévot a annoncé son intention de le sortir du frigo dans lequel il patientait depuis de longues années, le projet de liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux-Beaufays revient régulièrement au-devant de l’actualité. Dernière avancée en date: l’annonce par le ministre wallon des Travaux publics de la possibilité de rachat à l’amiable des biens situés dans le périmètre de réservation. «Si cela s’avère nécessaire pour répondre aux problèmes potentiels de propriétaires et s’ils en font la demande», précisait alors le ministre. Et certains d’entre eux se sont d’ores et déjà manifestés, comme l’a expliqué M. Prévot, en réponse à une question du député-bourgmestre d’Aywaille, Philippe Dodrimont.

«Actuellement, le comité d’acquisition de Liège a déjà estimé sept biens, tandis que quatre sont toujours en cours d’analyse, détaille le ministre. Dernièrement, six autres propriétaires se sont manifestés et leurs demandes vont être également analysées.»

Un processus qui ne présage encore en rien de la suite des événements.

Une fois les prix de ces terrains ou maisons déterminés, il faudra en effet que les vendeurs acceptent l’offre que leur fera la Région. Offre qu’ils pourront évidemment refuser s’ils la jugent insuffisante.

En cas d’accord des deux parties, il faudra ensuite que la Région débloque le budget nécessaire pour ces acquisitions. Et ça, c’est une autre paire de manches: «Cela se fera par l’intermédiaire des budgets ordinaires annuels, termine le ministre Prévot. Il est difficile d’en évaluer le montant précis ainsi que le timing puisque cela dépend des évaluations qui seront faites par le comité d’acquisition et des volontés ou non de vendre à ce montant.»

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale