Vie locale - 90% des Liégeois vont travailler en voiture

Covoiturer, utiliser les transports en commun ou le vélo sont des méthodes de plus en plus encouragées pour se déplacer. Notamment pour se rendre sur son lieu de travail. Différentes mesures incitatives ont d’ailleurs été instaurées pour que chacun réfléchisse à la possibilité de laisser de temps en temps -ou bien définitivement- sa voiture au garage.

Étude sur 40.000 employeurs

Mais entre le souhait et la réalité il y a parfois un gouffre. C’est ce que tend à démontrer une récente étude menée par le groupe de services RH Acerta auprès de 40.000 employeurs.

En ce qui concerne la province de Liège, tout comme cela était déjà le cas en 2015, pas moins de 90% des travailleurs auraient opté pour la voiture afin d’aller travailler. Ce qui est beaucoup plus que la moyenne nationale qui s’élève à 71,1%.

Le chiffre liégeois est «considérable», selon Acerta. Au TEC Liège-Verviers, il surprend un peu. «L’enquête fédérale de 2014 sur les déplacements domicile-travail mettait en avant un taux oscillant entre 60 et 70% pour Liège», nous indique Carine Zanella, porte-parole du TEC Liège-Verviers. Taux qui concernait Liège «ville» -avec un bon réseau urbain de bus- et non la province tout entière.

«Oui, mais si on regarde la carte de la province et les taux par commune, on devine que l’on doit tout de même être globalement plus bas que 90% au niveau de l’utilisation de la voiture

L’utilisation du bus serait en baisse, en province de Liège, tout comme au niveau national.

Seulement 2,4% des travailleurs liégeois ont utilisé ce moyen de transport en 2016 pour faire le trajet domicile – lieu de travail selon Acerta. Soit moins qu’en 2015.

Pour Carine Zanella «il faut évidemment tenir compte de l’itinéraire du travailleur. Est-ce un parcours totalement urbain pour aller travailler? Quitte-t-il la province?».

19% de bus à Liège

Bref, a-t-il une alternative à la voiture? Et donc là aussi, elle nuance les chiffres d’Acerta. «Notre travail sur les 14 grands axes structurants de la ville de Liège montre une utilisation à 80% de la voiture, 19% du bus. Mais cela inclut aussi les étudiants, les usagers qui se déplacent pour un autre motif que le travail…Néanmoins, cela ajuste un peu les choses.»

Et le transport en train? Il va mieux. 1,4% des employés ou ouvriers ont en effet fait le choix du train pour se déplacer. Ce qui représente une hausse globale de 26,2% par rapport à l’année précédente.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale