Vie locale - On s’attend à 80.000 Liégeois en plus en 2050

À l’heure actuelle, l’arrondissement de Liège compte 620.960 habitants. Dans 20 ans, la population aura atteint 672.740 personnes, et 700.431 en 2050.

Un sacré défi pour les autorités, qui font tout pour s’y préparer.

Premier chantier? Le logement. Ainsi que l’explique Jean-Christophe Peterkenne, le directeur de la Ville de Liège: «cela fait plusieurs années que nous faisons le choix dans nos travaux d’infrastructure de lancer des projets susceptibles de développer le logement. À Bavière, par exemple, mais aussi à Droixhe, à Coronmeuse, au Val-Benoit… Ce sont des quartiers mixtes, mais où la composante logement est essentielle. Et d’ici à la fin des travaux, il y aura des milliers de logements en plus».

Nécessité du tram

Autre projet destiné à gérer l’accroissement et la future mobilité de la population: le tram. «Le tram permettra de transporter beaucoup plus de personnes d’un coup que les bus. Les bus n’auraient pas pu faire face à la croissance, et grâce au tram, on va pouvoir transporter les citoyens aisément d’un pôle à l’autre de la métropole liégeoise».

Outre les projets liés aux infrastructures, une réflexion en profondeur a été entreprise avec le projet «Réinventons Liège».

«On veut réfléchir à la meilleure manière de vivre ensemble et de maintenir des standards de qualité de vie alors que nous serons plus nombreux. C’est le principe même du concept de ville intelligente. L’accroissement démographique ne doit pas être vu comme une contrainte mais bien comme une opportunité.

Pour que la qualité de vie soit maintenue, il faut aussi envisager la transition énergétique et le développement d’une économie du 3e âge pour faire face à l’augmentation du nombre de seniors. Plus qu’un défi, il s’agit avant tout de belles opportunités pour l’activité économique de la région».

En marge des efforts entrepris par la Ville pour faire face à la croissance démographique annoncée, tous les bourgmestres de l’arrondissement se préparent. Sous le rassemblement Liège Métropole, ils travaillent de concert à gérer au mieux ce nouveau défi pour l’arrondissement liégeois.

«Ce que nous voulons éviter avant tout, c’est qu’il n’y ait un étalement urbain. Cela coûte très cher à la collectivité, et en plus, les campagnes sont saccagées».

Solution: la concertation. «Liège Métropole est une collaboration étroite entre les 24 communes, avec une vision partagée. On pense l’avenir et la hausse démographique du point de vue du développement territorial pour avoir une évolution harmonieuse de celui-ci. On va redensifier la ville centre et les différents noyaux d’habitat afin d’éviter le développement de nouveaux pôles. C’est un véritable effort groupé».

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale