Vie locale - Créashop: la solution à tous les problèmes liégeois

Le principe? Contrer l’exode des commerçants et la problématique des cellules vides en attribuant des primes aux candidats-commerçants. Des primes plafonnées à 6.000 euros, et dont l’obtention est liée à la réalisation de certains critères.

Ainsi, le commerce doit s’installer dans une des trentaines de rues concernées par la prime, dans une cellule commerciale vide depuis six mois minimum, et proposer un commerce de qualité, original et/ou répondant aux besoins de la zone où il s’installe.

Lancée en 2013, l’opération avait pour objectif la création de 30 commerces en trois ans. Aujourd’hui, selon la réponse de Willy Demeyer au conseil communal, on en est à 35 nouvelles enseignes. De nouveau commerces qui ont permis de donner une seconde jeunesse à Souverain-Pont par exemple.

Complètement déserté voici quelques années, le quartier liégeois est aujourd’hui un des plus animés au niveau commercial, avec des enseignes uniques faisant la part belle aux artisans locaux. Et ça paie…

L’Association du Management de Centre-Ville (AMCV), dans le cadre de son dernier rapport sur la dynamique commerciale des centres-villes wallons, a ainsi relevé que Liège était une des rares villes où les flux piétons avaient augmenté depuis 2010. Une augmentation que l’AMCV attribue sans conteste à l’opération Créashop, qui a permis d’attirer de nouveaux chalands.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale