Vie locale - On a testé l’entraînement «commando»

La 4e session d’entraînement de l’équipe de course à obstacles (OCR) de Wallonie avait lieu ce dimanche matin dans les bois de Tihange. Son initiateur, le Wanzois Dimitry Dotrimont nous a lancé un défi: participer à cette session. Un vrai challenge lorsqu’on sait que celui-ci a l’habitude de faire ramper les membres dans des terrains boueux.

Pompes, gainages, course… L’équipe est déjà active lorsque nous arrivons sur les lieux. Pour l’occasion, Laura Sauvage, une Hutoise de 26 ans, est notre binôme. On débute par des squats. Autant dire que les fessiers chauffent. Puis, nous enchaînons avec des pompes et quelques burpees (exercices imitant le saut de grenouille). Notre cœur est mis à rude épreuve et on regrette rapidement ses soirées de paresse… Il faut maintenant porter son binôme tout en faisant des squats. Ouf, Laura se dévoue. L’entraînement se poursuit avec d’autres pompes, jambes portées, pour ensuite enchaîner par des pompes tout en ayant son binôme sur le dos. L’effort est intense. Heureusement, un temps de récupération nous est donné.

Pendant que l’équipe part en course (6 ou 3 km, c’est selon), nous attaquons les ateliers. Autrement dit, des exercices dignes des paracommandos. Il nous faudra marcher sur un câble tendu pour ensuite remonter une corde en se hissant à la force des bras et des jambes tout en étant couchés à l’horizontale. Nous devons persévérer. L’esprit et le mental comptent comme seul support. «Il faut aller jusqu’au bout», encourage le Wanzois. La corde verticale nous attend. Il nous faut un temps avant d’appréhender la technique qui nous permettra de remonter la corde. Malheureusement, les bras faiblissent: impossible de nous hisser. La session se clôture par le lestage de pneu sur un terrain en pente, de loin l’épreuve la plus difficile. L’effort s’intensifie graduellement jusqu’à devenir insupportable. Le souffle manque et nous voilà poussés dans nos retranchements.

C’est justement cela que les membres, de 16 à 39 ans en l’occurrence, recherchent: le dépassement de soi, grâce à cette discipline en vogue. «Nous avons 75 inscrits en 3 mois», se réjouit Dimitry Dotrimont. «Le but de ces entraînements est de préparer les élèves aux championnats. Il y a un renforcement musculaire ciblé et nous travaillons l’explosivité pour enchaîner les épreuves.»

Une expérience à refaire? Il nous faudra une bonne dose de motivation pour poursuivre les entraînements…

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale